Une boite grise et blanche

On s’était quittés avec une boite toute blanche comme base dans les toilettes du bas. Du blanc au plafond, sur les murs, les étagères, la tuyauterie et les plinthes. Chaque élément avait reçu une sous-couche adaptée.

Le plafond a ensuite reçu une couche supplémentaire de blanc (Julien multi-usages), un blanc mat et velouté qui renvoie bien la lumière (et qui sert de sous-couche et de finition).

Entre ensuite en scène la couleur. On a choisi de rester sur du gris, comme dans la chambre principale et la salle de bain et comme le pot que je voulais utiliser avait complètement séché, j’ai fabriqué du gris avec un demi-pot de blanc, du lilas et de l’anthracite (il vaut mieux en faire plus que pas assez, car c’est ensuite difficile de faire une deuxième fournée exactement de la même couleur).

Après, c’est comme à la télé ! On dégage les angles, on roulotte les murs et on badigeonne les tuyaux. L’encadrement de la fenêtre et les étagères ont été peints en blanc satiné (Ripolin Xpro3)

Pour faire le bord de la fenêtre, j’ai utilisé ma patte de lapin (c’est le rouleau le plus petit – généralement pour les radiateurs – j’utilise toujours ça, même sur les grands murs, j’arrive mieux à le manipuler) en la passant bien à plat avec peu de peinture. Impeccable !

Et hop la première couche ! Le rendu est assez changeant, tantôt gris, tantôt mauve, suivant l’heure de la journée et la présence ou non de lumière artificielle.

Et hop la deuxième couche (accompagnée d’une deuxième couche de blanc satiné autour de la fenêtre). Et hop beautiful ! La couleur s’est vraiment affirmée, et ce gris-mauve (que nous appelons entre nous « gris orage ») est vraiment très sympa, riche et profond.

Une fois la 2e couche sèche, j’ai fait quelques retouches au pinceau, en passant une fine couche de peinture sur les zones peu colorées.

La porte et son encadrement aussi ont été peints de deux couches de blanc satiné.

Et la preuve ultime que c’est fini ? Regardez. Le cache de l’interrupteur est en place.

Depuis ces photos, j’ai retiré tous les scotches et j’ai nettoyé le sol au Cillit Bang. Il reste donc à faire :

- construire et installer un meuble pour le lave-mains ;

- installer le lave-mains et le mitigeur ;

- installer le luminaire ;

- installer le dévidoir à papier-toilette et le porte-serviette ;

- fabriquer et installer le miroir ;

- fabriquer et installer un cache/boite pour le pied de la colonne d’eau ;

- choisir et accrocher de la déco ;

- tout ranger.

 

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>