Un Noël fait maison

Vous savez que j’aime faire des petits cadeaux personnalisés, et Noël est une bien belle occasion d’offrir des objets faits maison, ou au moins emballés avec créativité. Puisque les fêtes sont passées, je vais partager quelques unes de mes réalisations 2012. Attention aux membres de ma famille ! Si vous ne voulez pas savoir comment la mère Noël est venue à bout de votre présent, passez votre chemin !

Tout d’abord, j’ai rassemblé mon « kit de Noël », à savoir les cadeaux que j’avais prévu d’offrir, le matériel déco (différents papiers cadeaux et papiers cartonnés de couleurs, Bolduc, raphia et rubans) et mes outils (ciseaux, cutter, agrafeuse, scotch, stylos, marqueurs, pinceau et peinture). Ça fait pas mal de trucs, en fait.

Pour mes soeurs et leurs conjoints, j’ai préparé un petit sac festif avec des objets et des gourmandises autour du thème du café. J’avais prévu de faire de l’emballage un élément à part entière du cadeau, en fabriquant pour chaque paquet un pendentif qui pourrait servir d’ornement de Noël. Ce sont la clé de sol et la libellule sur l’image ci-dessus.

Ce sont des formes que l’on achète dans les magasins de loisirs créatifs (comme pour le tableau de Jonah par exemple) et qui coûtent 99 centimes la pièce. Pour pouvoir les fixer au paquet, j’ai donc d’abord percé un trou dans chaque forme.

La perceuse, une mèche de 3 et hop ! le tour est joué. Je garde volontairement les morceaux de polystyrène qui servent à bloquer les marchandises qui sont livrées en gros paquet. C’est bien pratique pour percer des trous par terre : quand la mèche s’enfonce dans la matière blanche, on peut arrêter de percer sans rien abîmer.

Pour la clé de sol, j’ai dégainé mon marqueur Sharpie et j’ai patiemment colorié toutes les surfaces de l’objet, en ayant pris soin de retirer avec un abrasif fin la colle restée après que j’avais enlevé l’étiquette. J’ai appliqué une couche de marqueur plus des retouches.

Pour la libellule, j’ai utilisé de la peinture acrylique nacrée Pébéo, qui rappelle un peu les reflets de cet insecte des milieux aquatiques. J’en ai appliqué deux couches, avec un temps de séchage de 2 heures entre chaque couche.

J’ai fouillé dans ma réserve de rubans et autres ficelles (je garde tous ceux et celles qui croisent mon chemin, ça sert !) et j’ai sélectionné un cordon fin noir pour la clé de sol et un ruban étroit et blanc pour la libellule.

J’ai ensuite emballé mes cadeaux. Pour Marie et Fred, deux mugs, un paquet de café équitable et des gourmandises façon « After Eight » dans un sac en papier mordoré. J’ai collé dessus une forme verte en papier qui rappelait un sapin et des morceaux de partitions pour figurer les guirlandes. Et bien sûr, la clé de sol (ils sont musiciens et profs de musique tous les deux). Une brassée de raphia vert, et c’était emballé.

Pour Mathilde et Julien, une plaque en métal façon pub vintage, du café équitable et des friandises chocolat-café. Pour le paquet, j’ai fait une autre ambiance de Noël. J’ai cherché sur Internet une forme de flocon et je l’ai imprimée puis découpée.

J’ai ensuite reporté le dessin sur mon papier cartonné turquoise et j’ai découpé la forme. Un rond rouge pour une touche festive, la libellule (symbole de bonheur au Japon) et du Bolduc rouge et j’ai obtenu un paquet tout aussi beau mais dans un tout autre style.

J’ai utilisé la forme de flocon sur un autre paquet mais dans une déclinaison différente : le cadeau de Margaux était dans un grand sac en papier kraft. J’y ai reporté la forme au crayon puis je l’ai repassée au marqueur Sharpie. Super sympa !

La taille de mon flocon laissait suffisamment de place pour inscrire en toutes lettres à l’intérieur le prénom de la destinataire du cadeau .

Pour mon filleul Adam, en plus d’un cadeau tiré de sa liste, je voulais lui offrir une trousse de toilette. Les trousses de toilette du commerce … pour les enfants … bref. J’ai donc acheté une trousse toute simple et je l’ai customisée.

Comme le garçon fait du rugby, j’ai sélectionné sur le net une forme de ballon (de football américain, selon Martial, mais l’idée y est), je l’ai découpée au cutter et j’ai vaporisé sur l’envers de la colle repositionnable (comme celle des post-it). Comme ça, j’ai pu bien coller le pochoir sur la trousse pour ne pas que la peinture coule dessous.

Une fois la peinture appliquée (au pinceau et en tapotant pour que la couleur couvre bien toute la forme) j’ai retiré mon pochoir sans difficulté pour laisser apparaitre mon dessin.

Quelques retouches au pinceau pour obtenir une belle couleur homogène, et c’était fini.

Mon neveu Landry a également eu son « petit » cadeau (c’est-à-dire pas choisi dans la liste), une taie d’oreiller Petit Prince achetée dans le commerce. J’aime bien offrir des taies d’oreiller aux enfants, il faudrait que j’essaie maintenant d’acheter des taies blanches et de les customiser moi-même. L’année prochaine ?

Pour les cadeaux que je n’ai pas fabriqués, j’ai quand même bricolé quelques étiquettes. J’ai choisi sur le net des design on ne peut plus « Noël », avec lutins, rennes et cadres colorés. Je les ai imprimées sur du papier ordinaire.

Je les ai ensuite découpées au plus proche du cadre et je les ai collées sur des rectangles de papier cartonné de couleur. J’ai rajouté les prénoms, bien sûr.

Pour Martial, j’ai rassemblé une sélection de cadeaux jaunes, des plus sérieux comme un maillot de sport Nike ou le « Dictionnaire amoureux des jardins » aux plus rigolos, comme un flacon de gel douche (le 14e de la salle de bain …) ou des sachets de M&M’s.

Là aussi, j’ai soigné les étiquettes. J’ai dessiné des ronds sur l’ordi avec des titres à l’intérieur. Je les ai découpés et collés sur du papier cartonné vert bronze.

Pour rester dans mon thème « jaune », j’ai ensuite emballé chaque objet individuellement (sauf les paquets de M&M’s) dans du papier kraft jaune. Un trou à la perforeuse dans mes étiquettes et je pouvais les glisser sans peine dans le Bolduc, jaune évidemment.

J’ai ensuite mis le tout dans un carton avec du papier journal et je l’ai emballé avec mon papier kraft jaune. J’ai rajouté une étiquette bricolée par mes soins.

 

Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! A bientôt !

 

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>