Visions de bibliothèque

Depuis que le meuble TV du salon est installé, il a toujours été prévu d’ajouter une bibliothèque en partie haute (petites piqûres de rappel ici, ici, ici et ici). Nous voulions quelque chose de sobre, qui se marie avec l’épure de la partie basse de l’installation.

Comme j’avais utilisé des meubles de cuisine Ikea pour fabriquer la base, j’ai naturellement décidé de poursuivre sur ma lancée et de me tourner une nouvelle fois vers notre ami suédois pour créer la bibliothèque. Pour se faire une idée de ce que l’on voulait, j’ai utilisé l’outil de planification 3D proposé sur le site Internet de l’enseigne.

Première proposition : une version simple, avec des casiers de 40×40 (je ne suis pas arrivée à bouger verticalement la position des étagères mais l’idée y est).

Deuxième proposition : une version plus étoffée avec un pont de modules au-dessus de la partie réservée à la télé.

Troisième proposition : une version un peu plus déstructurée, avec des espaces laissés vides et des modules qui montent presque jusqu’au plafond.

Après concertation (à deux, ça va vite), nous avons décidé de réaliser la version 1, pour la simplicité et la symétrie de l’ensemble.

A très vite pour la suite de l’installation…

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boîte très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément Marteau !

Prends-en de la graine, Adam !

Mon filleul Adam est en vacances chez moi en ce moment. Pour l’occuper pendant ces quelques jours à la campagne, j’ai profité de l’offre généreuse de Catherine, du blog Côté Terres, pour lui préparer une activité jardinage.

Catherine m’a envoyé des graines de trois variétés de tomate (Ananas, Merveille des marchés, Rose de Berne). J’ai rassemblé des pots en plastique, un support et du terreau spécial semis puis Adam et moi nous sommes mis à l’ouvrage.

Nous avons planté une à deux graines dans les petits pots et cinq graines dans les grands pots. Nous avons recouvert d’une fine couche de terreau puis j’ai arrosé le tout. Adam a ensuite placé la table des pots devant la vitre de la véranda pour que les graines puis les plants profitent des rayons du soleil façon serre.

Comme on était sur une bonne dynamique, Adam et moi avons profité d’une accalmie côté ciel pour se pencher sur le cas des jardinières de la terrasse. J’avais acheté en prévision des petits plants de fleurs variés à un euro pièce à Carrefour.

Adam a désherbé les jardinières, puis nous avons planté les fleurs en essayant d’être le moins symétriques possible, en alternant les fleurs roses et jaunes et les fusains.

Plein les mirettes.

J’ai même laissé des espaces libres pour éventuellement mettre d’autres plantes plus tard. Prochaine étape : nettoyage de la terrasse et désherbage de la plate-bande qui est du côté de la cuisine. Affaire à suivre, donc… et encore merci à Catherine !

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boîte très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-moi sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément Marteau !

 

Décompte à dix

Pour finir de préparer le plan de travail de la cuisine avant de mettre le béton ciré, je me suis préparé une liste précise de petites choses à fignoler. Dix tâches mineures qui, une fois achevées, me laisseront un boulevard pour – enfin – appliquer l’enduit de finition.

10 et 9. Installer des tasseaux sous l’évier et peindre les côtés de l’intérieur du meuble.

J’ai mis une couche de sous-couche glycéro et deux couches de peinture blanche satinée pour volets, afin qu’elle soit bien lessivable et résiste à l’environnement humide.

8. Fixer le fond sous le meuble de l’évier.

Le fond est de l’Isorel, que j’ai fait tailler à la dimension du meuble. Je l’ai ensuite recoupé pour pouvoir l’insérer de part et d’autre du siphon. Nota : ça se coupe très bien avec une scie sauteuse, sans faire d’écaille malgré sa très faible épaisseur (3 mm).

7. Bricoler la plinthe à droite du lave-vaisselle.

Les vis et clous servent à manœuvrer les petits bouts de bois dans cet endroit peu accessible. Une fois que tout a séché, je les ai retirés. Un peu d’enduit et quand ce sera peint, on n’y verra plus rien.

6 et 5. Fixer un tasseau à l’arrière de l’espace réservé à la cuisinière et peindre les côtés.

Le tasseau sert à combler l’espace entre la cuisinière et le mur quand cette dernière est à sa place, bien alignée avec les façades des meubles. Comme ça, j’éviterai de trouver des spaghetti crues et des cuillères en bois par terre. 

4. Fixer le plan de travail sur le meuble du coin.

3. Fixer les baguettes autour du plan de travail.

J’ai collé les baguettes avec du « sans clou ni vis » puis je les ai clouées en place avec de petits clous à tête plate. Vu que le béton recouvrira les bordures, les coins n’ont pas besoin d’être parfaits.

3 et 2. Combler les trous avec du bois et de l’enduit.

Pour ne pas utiliser trop d’enduit, j’ai d’abord collé et cloué des morceaux de tasseau et de baguettes en bois pour combler les espaces entre le plan de travail et le pourtour.

1. Poncer l’ensemble et nettoyer.

Béton ciré, nous voilà !

 

A faire dans la cuisine :

- finir le meuble de l’évier,

finir d’installer le plan de travail,

- installer les baguettes sur le pourtour des plans de travail,

- mettre le béton ciré sur les plans de travail,

- peindre les boiseries en blanc satiné,

- poncer et lessiver les meubles de cuisine,

- sous-coucher et peindre les meubles du cuisine,

- finir les enduits, poncer et sous-coucher les murs,

- mettre du mastic dans les interstices, poncer, lessiver et sous-coucher les boiseries,

- peindre les murs,

- peindre la porte de la buanderie en noir à tableau, changer la poignée,

- changer les poignées des portes et des tiroirs,

- installer une crédence sur le mur Est et un parement en brique sur le mur Nord,

- installer la hotte,

- installer les lustres,

- aménager et décorer.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-moi sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément Marteau !

La cuisine dans tous ses états

La cuisine est en chantier depuis deux ans et demi. Je sais, c’est long, mais vu que j’y bosse quasiment toute seule, ça prend le temps que veulent bien me laisser le gîte, les transcriptions et, en ce moment, ma blessure au coude.

Cela dit, prendre des photos et rêver un peu ne fait mal nulle part, donc j’ai décidé de récapituler dans un seul et même post tout ce qui reste à faire dans la cuisine. Le chemin parcouru est significatif, mais la route est encore longue.

Voilà le côté nord. Au fond se trouvent l’armoire à épicerie à gauche, la poubelle, le meuble évier, un espace pour un lave-vaisselle (le nôtre a grillé à cause de la foudre cet été) et un grand meuble pour les casseroles dans l’angle à droite.

A part le meuble à épicerie, tout reste à faire de ce côté. Dans un premier temps, il faut installer proprement le meuble évier, bricoler le meuble à casseroles, mettre le plan de travail et l’évier et optimiser l’espace entre l’évier et le meuble à épicerie pour avoir du rangement tout en ménageant un accès facile à la fenêtre.

Ensuite, il faut aménager l’intérieur du meuble évier et celui du meuble à casseroles (étagères, tiroirs) et fignoler les façades de tiroirs et les portes.

Le long du mur est se trouve la cuisinière, flanquée à gauche du meuble à casseroles et à droite, d’un vaisselier. Ce dernier est quasiment fini, il ne reste que les modifications extérieures à effectuer. Nous n’avons pas encore choisi de traitement pour la crédence. Une fois que le traitement de ce mur sera finalisé, nous pourrons installer la hotte (qui attend sagement dans un carton). Le micro-ondes devra trouver une autre place. A cet endroit, il prend trop d’espace de travail, utile à la préparation des repas.

Côté sud, vous trouvez l’entrée de la cuisine à gauche, la bonnetière, la fenêtre qui donne sur la terrasse et le meuble du compteur EDF.

Le meuble du compteur va demander le plus de boulot de ce côté-là : fignoler la moulure du haut et installer une baguette à gauche, remettre les étagères et optimiser le rangement dans les différentes zones de l’armoire.

Le petit meuble à droite est sympa mais légèrement sous-dimentionné. Il faudra en trouver un autre un peu plus grand (pourquoi pas la table roulante mais repeinte dans une autre couleur ?). C’est aussi là que sont stockées pour l’instant toutes les fournitures nécessaires à la réhabilitation des meubles (façades de tiroirs, tiroirs et portes en chêne).

La cheminée n’a besoin que d’un coup d’aspirateur et de nettoyage. Après, tout ne sera qu’une question de mise en valeur et de décoration.

Plus loin le long du mur ouest, la vitrine et le meuble à tiroirs (dans lequel j’ai rangé toutes mes affaires de pâtisserie). La partie gauche à portes accueille des plats et des saladiers.

Il va falloir aussi faire quelque chose pour la tuyauterie apparente. Ce sont des tuyaux de chauffage, ils ne peuvent donc pas être condamnés. Du décapant et de la sous-couche spécial tuyauterie devraient mettre tout le monde d’accord. Je les peindrai ensuite de la même couleur que les murs pour qu’ils disparaissent du paysage.

Mon coude est encore en berne, jusqu’à la fin du mois je pense. J’espère pouvoir travailler dans la cuisine à partir du mois de novembre et avoir le plus gros de fait avant la fin de l’année. Nous avons quasiment tout acheté, il n’y a plus qu’à …

A faire dans la cuisine :

- finir les enduits, poncer et sous-coucher les murs,

- mettre du mastic dans les interstices, poncer, lessiver et sous-coucher les boiseries,

- peindre les boiseries en blanc satiné,

- installer les baguettes sur le pourtour des plans de travail,

- mettre le béton ciré sur les plans de travail,

- poncer et lessiver les meubles de cuisine,

- sous-coucher et peindre les meubles du cuisine,

- peindre les murs,

- peindre la porte de la buanderie en noir à tableau, changer la poignée,

- changer les poignées des portes et des tiroirs,

- installer une crédence sur le mur est et un parement en brique sur le mur nord,

- installer les lustres,

- aménager et décorer.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !