Ma tarte Tatin traditionnelle

J’ai récemment posté une recette de tarte Tatin, de belle facture mais avec une pâte industrielle. J’ai suivi la même recette, mais avec une pâte brisée maison (j’ai consulté cette recette). La différence majeure est donc la pâte, que j’ai laissé reposer au froid pendant trois-quarts d’heure environ puis que j’ai abaissée au rouleau à pâtisserie.

Petit gadget du jour : un moule à tarte Tatin qui passe de la plaque à induction au four, ce qui permet d’y faire le caramel directement sans se soucier de devoir le transvaser. ATTENTION ! Même si on coupe le feu, le caramel continue à cuire et à foncer. Il faut donc apprivoiser son moule pour savoir quand arrêter la cuisson.

Le reste de la recette est identique et le résultat est tout aussi spectaculaire ! J’ai fait cette tarte un soir de dîner d’hôtes et elle a eu un franc succès. C’est Martial qui a rapidement pris la photo avant que je serve, c’est pour ça qu’elle n’est pas bien mise en scène.

Contrairement à ce cliché, réalisé le lendemain.

Résultat du match entre les deux tartes : la pâte maison est incomparable mais la première tarte était meilleure. J’ai utilisé la même variété de pommes (des Canada), je pense donc que la différence est due au fait que j’ai moins bien « assaisonné » les pommes la deuxième fois (beurre+sucre en poudre).

Faut-il donc faire une troisième manche en forme de belle ? Je pense que oui.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !

Une tarte Tatin

Je pense qu’il doit y avoir autant de recettes de tarte Tatin qu’il y a de cuisiniers dans ce monde et apporter ma pierre à l’édifice ne me semble pas crucial outre mesure. J’ai donc décidé de faire un match en deux manches : première manche aujourd’hui avec la tarte version facile, genre j’ai décidé de la faire il y a à peine deux minutes.

Pour cela, il vous faut :

- 4 à 6 pommes qui se tiennent à la cuisson – j’ai pris des Canada (le nombre de pommes dépend de la taille du moule, en préparer 4 puis ajuster en fonction)

- 100 g de sucre en poudre, 50 g de beurre, du jus de citron

- du sucre vanillé

- un rouleau de pâte (j’ai pris de la pâte sablée car j’adore ça)

 

Le reste est relativement simple, en fait.

1. Eplucher, épépiner et couper les pommes en 4 et les réserver dans un plat en les arrosant de quelques gouttes de citron pour ne pas qu’elles brunissent.

2. Faire un caramel : dans une casserole, faites chauffer et fondre le sucre en poudre avec 2 cuillerées à soupe de jus de citron. Quand le caramel est prêt (ça doit prendre moins de 10 minutes), le verser dans le fond d’un moule à manqué à bords hauts.

 

3. Disposer les pommes côté bombé vers le fond du moule puis couper des quartiers plus minces et les mettre dans les interstices côté bombé vers le haut. Saupoudrer de sucre vanillé (ou de cannelle suivant les goûts de chacun). Mettre des morceaux de beurre de la taille d’un dé sur toute la surface des pommes.

 

4. Recouvrir de la pâte en repliant l’excédent vers le milieu et en faisant bien attention à ce que les bords de la pâte soient bien collés au bord du moule.

 

5. Faire cuire à 180°C une trentaine de minutes en surveillant bien. C’est normal qu’un peu de jus s’échappe de la pâte !

 

6. Une fois cuite, retourner la tarte avec son moule sur une assiette ou un plat et attendre que ça refroidisse légèrement. Le démoulage se fait alors très facilement. (Petit truc pour nettoyer une casserole pleine de caramel collé et dur : la remplir d’eau jusqu’à ce que ça couvre toutes les traces de caramel – en chauffant, l’eau fait fondre le caramel et se teinte en marron. Changer l’eau et poursuivre jusqu’à ce que toutes les traces aient fondu).

 

7. Rassemblez famille et amis et dégustez ! On peut la manger nature ou avec de la glace vanille, de la crème épaisse ou encore de la crème Chantilly.

La pâte sablée donne un côté croustillant qui peut ne pas plaire à tout le monde. Martial m’a dit qu’elle était « vraiment pas mal », ce qui équivaut à un 15/20. Je prends.

 

Voilà ! C’était ma première tarte Tatin et le bizutage s’est fait sans encombre. Pour la deuxième manche, je ferai une tarte Tatin entièrement maison avec une recette plus élaborée pour voir s’il y a une différence. A suivre donc …

Précédente recette : mon gâteau aux noix.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !