Rénover l’entrée : finaliser l’enfilade

Nous avions laissé au printemps dernier l’enfilade de l’entrée à moitié faite, à moitié à faire. Rappelez-vous, il fallait encore installer les portes, les poignées, les étagères intérieures et le plan de travail. Pour les portes, notre choix s’est porté sur le premier prix d’Ikea. Simples. Blanches. Basiques. J’en ai profité pour recycler les poignées que nous avions finalement décidé de ne pas poser sur les portes du meuble bibliothèque du salon.

Pour installer les poignées, rien de plus simple : la fabrication d’un gabarit en carton pour reporter l’emplacement des trous évite bien des sueurs froides au moment de dégainer la perceuse. Il suffit de marquer l’emplacement des trous au crayon sur les portes, en faisant attention à leur sens d’ouverture.

Pour le plan de travail, j’ai posé une tablette en mélaminé assortie aux joues latérales. Comme les extrémités étaient brutes, j’ai posé du chant à thermocoller. Une première pour moi ! Après étude en détail de l’emballage, du site Leroy Merlin et de divers tutos sur le net, je me suis lancée : découpage aux dimensions, thermocollage avec un fer à repasser, arasage des arêtes avec un ciseau à bois bien affûté (c’est ça qui fait un ruban entortillé rigolo sur la deuxième photo) et ponçage léger.

Le résultat est à la hauteur de nos espérances : un meuble long, mais peu profond  pour ne pas empiéter sur le couloir qui mène aux toilettes, joli tout en restant sobre, et qui offre une grande capacité de rangement (le linge du gîte en priorité).

Le décor chêne grisé est très sympa, mais rien ne nous empêchera de changer un jour les tablettes pour un total look blanc ou pour du bois massif, par exemple.

Voilà le meuble dans toute sa splendeur. Une petite pierre dans le long processus qui verra l’aménagement de l’entrée aboutir.

Plein les mirettes…

** Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, je vous invite à participer à un concours organisé par PIB, le créateur de la lampe dont je vous ai parlé dans mon dernier post. En cherchant le petit lapin dans le site internet de la marque, vous pouvez gagner un des trois fauteuils (ici, ici et ici) ou une des neufs lampes (ici, ici et ici) mis en jeu.**

Bonne chance à tous !

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boîte très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément Marteau ! D’autres clichés sont visibles sur mon compte Instagram, pour faire le plein de photos prises sur le vif…

Visions de bibliothèque

Depuis que le meuble TV du salon est installé, il a toujours été prévu d’ajouter une bibliothèque en partie haute (petites piqûres de rappel ici, ici, ici et ici). Nous voulions quelque chose de sobre, qui se marie avec l’épure de la partie basse de l’installation.

Comme j’avais utilisé des meubles de cuisine Ikea pour fabriquer la base, j’ai naturellement décidé de poursuivre sur ma lancée et de me tourner une nouvelle fois vers notre ami suédois pour créer la bibliothèque. Pour se faire une idée de ce que l’on voulait, j’ai utilisé l’outil de planification 3D proposé sur le site Internet de l’enseigne.

Première proposition : une version simple, avec des casiers de 40×40 (je ne suis pas arrivée à bouger verticalement la position des étagères mais l’idée y est).

Deuxième proposition : une version plus étoffée avec un pont de modules au-dessus de la partie réservée à la télé.

Troisième proposition : une version un peu plus déstructurée, avec des espaces laissés vides et des modules qui montent presque jusqu’au plafond.

Après concertation (à deux, ça va vite), nous avons décidé de réaliser la version 1, pour la simplicité et la symétrie de l’ensemble.

A très vite pour la suite de l’installation…

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boîte très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément Marteau !

hebdorama #103

LUNDI 13.OCTOBRE.2014 – Un bébé chien à surveiller, Guérande ?

 

MARDI 14.OCTOBRE.2014 – Des objets en bois dans mon collimateur.

 

MERCREDI 15.OCTOBRE.2014 – On peut pêcher mais pas se baigner dans la petite mare de Pouzol. Je me demande bien pourquoi …

 

JEUDI 16.OCTOBRE.2014 – Guérande reine d’Halloween.

 

VENDREDI 17.OCTOBRE.2014 – C’est quoi ce boulot, les bouleaux ?

 

SAMEDI 18.OCTOBRE.2014 – Heureusement qu’il y a des canapés à la cafét’ d’Ikea, pour que Landry fasse sa sieste pendant qu’Adam et moi mangeons.

 

DIMANCHE 19.OCTOBRE.2014 – C’est d’la balle ça, Madame !

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !


Mise en boites

Clermont-Ferrand possède depuis hier son magasin Ikea, dans le quartier des Gravanches, au nord de la ville. Après avoir – un peu – résisté, craignant qu’il y ait trop de monde, j’ai craqué et je suis allée y faire un tour ce matin. Je n’étais pas toute seule mais c’était largement abordable (pour ceux qui connaissent Clermont, j’imaginais qu’il y aurait un bouchon qui irait jusqu’au Jardiland …).

Je n’avais pas pris mon appareil photo mais je m’étais dis que ça serait sympa de prendre quelques clichés d’ambiances déco et de les partager ici-même … ah ah ! Tous les rayons, la moindre allée, le plus petit espace déco, TOUT était noir de monde. Pas de photos, donc, mais quelques achats utiles. Parce que ça ne sert à rien de faire le voyage pour des prunes … et que j’avais une mini-liste de trucs à acheter.

Mon objectif prioritaire était de trouver des boites de rangement. J’en ai choisi des petites en plastique (à gauche) pour compléter l’organisation de la lingerie des chambres d’hôtes. Je les voulais spécifiquement transparentes pour pouvoir voir leur contenu sans devoir les attraper pour regarder à l’intérieur. J’en ai aussi pris des cubiques (à droite, pas encore montées) pour ranger des choses dans le meuble bas du salon. J’en ai pris huit, je pense que ça devrait aller niveau rangement.

J’ai également choisi des bougeoirs en verre qui peuvent accueillir une bougie chauffe-plat dans le grand trou ou une chandelle dans le côté où le trou est plus étroit. Et puis des serviettes en papier blanches, car j’en use et j’en abuse lors de mes petits-déjeuners et mes dîners d’hôtes.

J’ai aussi ramené un cadre carré de 50×50 cm pour y insérer un dessin de ma soeur Mathilde. Son oeuvre faisant 40×40 cm, je me suis arrêtée au retour dans un magasin de loisirs créatifs pour prendre un papier Canson blanc afin de faire un passe-partout.

Derrière, une structure en métal de table à glisser sous le canapé, dénichée dans le « coin des bonnes affaires » pour à peine plus de 2 euros. Je mettrai une épaisse planche de bois brut sur le dessus et le tour sera joué. Ça fera une table d’appoint à pas cher !

Enfin, j’ai sélectionné un paillasson en sisal de grande taille pour mettre à l’entrée de la véranda. Il sera bien pratique quand les hôtes arriveront de l’extérieur pour petit-déjeuner ou pour dîner et leur permettra de s’essuyer les pieds en toute tranquillité.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !