Guizmo le chaton rigolo

Il s’est passé un événement étrange le 4 octobre 2016. Trois ans jour pour jour après avoir accueilli Guérande, une autre petite boule de poils a fait son entrée dans notre famille. Un chaton minuscule, trouvé par une voisine dans un tas de bois au fond d’une grange, qu’elle m’a amené sachant que je m’occupe des chats du quartier.

J’ai accepté de m’en occuper, pensant d’abord le sevrer puis le donner sur le Bon Coin. Je l’ai pesé (360 grammes), j’ai observé ses dents et j’en ai déduit (après consultation de sites internet spécialisés) qu’il avait entre trois et quatre semaines (ce que la véto a confirmé). Vu son âge, il a fallu le nourrir au biberon. J’ai acheté du lait en poudre chez le véto et nous lui avons donné à manger à la demande (y compris la nuit, quand Martial se levait pour regarder les matchs de sports américains).

Le biberon sous la surveillance de Guérande…

On en était gagas au bout de deux jours ! Comme il s’entendait bien avec Guérande et qu’il n’appartenait pas au groupe de chats dont je m’occupe par ailleurs, nous avons décidé de le garder. J’ai choisi de l’appeler Guizmo, pour continuer la liste des noms en « G » après Gyptis et Guérande. La chienne l’a accueilli avec beaucoup de bienveillance, sans pour autant se laisser marcher sur les pattes par ce nouveau venu dans la meute.

Après l’avoir nourri au biberon pendant une dizaine de jours, il est passé aux croquettes et sachets pour chaton. Il a grandi à vue d’oeil et dès qu’il a été vacciné, a passé de longs moments dehors à jouer avec les autres chats, grimper aux arbres et sauter dans la neige.

Guérande et Guizmo s’entendent comme larrons en foire. Ils jouent ensemble, se poursuivent à toute vitesse (ce qui a valu quelque vaisselle cassée) puis finissent par dormir dans le même panier, après s’être léchés mutuellement.

Ils s’associent même dans le crime ! Guizmo monte sur les meubles sur lesquels sont – naïvement – rangés des victuailles et les fait tomber à terre pour partager le butin avec Guérande sur le tapis. La chienne a quand même mangé une demi-tablette de chocolat avec ce manège… sans dommage, heureusement !

La semaine dernière, Guizmo a été stérilisé et pucé. Il fait plus de 3 kg maintenant. Il mène donc sa petite vie de chaton joli et nous fait profiter de son caractère facile quoique assez indépendant. Cela dit, il aime bien venir avec nous en balade !

Clairement, c’est Guérande qui profite le plus des câlins de Guizmo.

Ils avaient joué comme des fous sur le canapé, puis je les ai trouvés comme ça, profondément endormis dans le bazar des plaids et des coussins…

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boîte très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément Marteau ! D’autres clichés sur mon compte Instagram, pour faire le plein de photos prises sur le vif…

Une minute chrono : agrémenter un peignoir

Pour Noël, j’ai offert à Adam un peignoir à capuche (sur les bons conseils de sa mère). J’ai acheté un peignoir tout simple, épais et noir. Pour lui donner un peu de pep’s, j’ai ajouté un écusson sur la poitrine, façon maillot de rugby de l’hémisphère sud.

Rien de bien compliqué. J’ai suivi les instructions : on repasse l’écusson en place en le protégeant avec un torchon puis on le repasse sur l’envers.

Le résultat est super sympa : un peignoir digne d’un jeune homme fan de rugby !

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boîte très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-moi sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément Marteau !

 

Prends-en de la graine, Adam !

Mon filleul Adam est en vacances chez moi en ce moment. Pour l’occuper pendant ces quelques jours à la campagne, j’ai profité de l’offre généreuse de Catherine, du blog Côté Terres, pour lui préparer une activité jardinage.

Catherine m’a envoyé des graines de trois variétés de tomate (Ananas, Merveille des marchés, Rose de Berne). J’ai rassemblé des pots en plastique, un support et du terreau spécial semis puis Adam et moi nous sommes mis à l’ouvrage.

Nous avons planté une à deux graines dans les petits pots et cinq graines dans les grands pots. Nous avons recouvert d’une fine couche de terreau puis j’ai arrosé le tout. Adam a ensuite placé la table des pots devant la vitre de la véranda pour que les graines puis les plants profitent des rayons du soleil façon serre.

Comme on était sur une bonne dynamique, Adam et moi avons profité d’une accalmie côté ciel pour se pencher sur le cas des jardinières de la terrasse. J’avais acheté en prévision des petits plants de fleurs variés à un euro pièce à Carrefour.

Adam a désherbé les jardinières, puis nous avons planté les fleurs en essayant d’être le moins symétriques possible, en alternant les fleurs roses et jaunes et les fusains.

Plein les mirettes.

J’ai même laissé des espaces libres pour éventuellement mettre d’autres plantes plus tard. Prochaine étape : nettoyage de la terrasse et désherbage de la plate-bande qui est du côté de la cuisine. Affaire à suivre, donc… et encore merci à Catherine !

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boîte très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-moi sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément Marteau !

 

Rétro 2015

Ce n’est pas parce que je n’ai pas publié beaucoup d’articles cette année que ma vie n’a pas été remplie : le gîte a tourné à plein et mes activités de rédactrice free-lance ne se sont jamais aussi bien portées. Ceci expliquant cela, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour bricoler, et donc pour publier sur le blog.

Néanmoins, le passage à une nouvelle année est une bonne occasion de se tourner vers l’année écoulée et de dresser un bilan, tout ce qu’il y a de plus subjectif. J’ai bricolé ce bilan sous la forme de 12 événements représentatifs de mes activités de 2015.

 

JANVIER 2015 – Le gîte a reçu la visite des experts de Tourisme et Handicaps. Dans cette configuration, la cuisine est accessible à une personne en fauteuil roulant. Je peux donc l’aménager ainsi pour les personnes en faisant la demande. Le gîte sera labellisé en mars de la même année (accessible aux quatre familles de handicap).

 

FEVRIER 2015 – Quelques jours de froid et de neige sur les Combrailles. J’ai réussi à m’échouer dans la plate-bande avec la voiture et je n’ai dû mon salut qu’à l’intervention express d’une dépanneuse (moins d’une minute pour me sortir de là !).

 

MARS 2015 – Les travaux dans la cuisine avancent avec la reconfiguration du meuble situé dans l’angle nord-est de la pièce.

 

AVRIL 2015 – Le meuble télé du salon a pris une nouvelle dimension avec des portes blanches, simples et modernes. Après réflexion, nous avons décidé de ne pas mettre de poignées aux portes, pour garder une ligne sobre et sans fioritures.

 

MAI 2015 – Explosion du jardin, aussi bien dans le potager que sur les arbustes et dans les plates-bandes. La contemplation de l’emprise des saisons sur la végétation est pour moi un grand plaisir quand on possède un jardin. Le mois de mai est aussi le début de la saison des vides-greniers, une autre de mes passions.

 

JUIN 2015 – C’est Martial qui a trouvé la portée de quatre chatons, nés sous la véranda dans un tas d’herbes et de feuilles sèches. J’avais dans l’idée de les apprivoiser et de les donner sur le Bon Coin. Malheureusement, leur mère a deviné mes intentions et elle les a délocalisés le temps qu’ils deviennent autonomes – et restent complètement sauvages.

 

JUILLET 2015 – Mon filleul Adam est venu en vacances et m’a initiée aux joies de la pêche dans la Sioule. Vue la chaleur de l’été, je n’étais pas mécontente de me mettre au frais près d’une rivière. Nous avions emmené Guérande avec nous, qui n’était pas vraiment de cet avis… Du coup, Adam et moi avons pris la route de l’entraînement de l’ASM en duo, et le jeune homme a pu rencontrer quelques uns de ses joueurs préférés (Aurélien Rougerie).

 

AOÛT 2015 – Table d’hôtes pour le petit-déjeuner des vacanciers du gîte et maxi gâteau d’anniversaire pour la tata (j’ai fêté mes 40 ans) et le filleul (qui a célébré ses 10 ans). Le dessert à l’assiette a été dégusté le jour-même de mon anniversaire, dans un restaurant chic de Vichy.

 

SEPTEMBRE 2015 – Après avoir profité de l’aide de mon beau-frère Julien pour finir le plan de travail, je me suis attelée à la finition de type béton ciré. Après quelques bricoles à fignoler, j’ai passé une première couche de béton. Avec moyennement de succès. Le résultat final est assez sympa mais pas à la hauteur de nos espérances.

 

OCTOBRE 2015 – Quelques uns des paysages que j’ai croisés au fil de mes pérégrinations professionnelles (Clermont-Ferrand, Moulins et le Cantal, entre Murat et Aurillac). Mes activités me permettent de voir du pays et de rencontrer des gens différents.

 

NOVEMBRE 2015 – Mon voyage à Paris était destiné à participer à l’Airbnb Open à la Grande Halle de la Villette. L’horreur de l’actualité nous a malheureusement rattrapés.

 

DECEMBRE 2015 – Finalement, mon année a beaucoup ressemblé à ça : des chatons, des fleurs et Guérande, sous toutes les coutures. Ces photos ont été extraites de mes hebdoramas de l’année. J’ai décidé d’arrêter cette rubrique mais je continuerai à poster des photos, ici sur le blog, mais aussi sur Facebook et Instagram.

Bonne année 2016 !

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boîte très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-moi sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément Marteau !