Deux gâteaux d’anniversaire

L’année 2015 a été marquée par quelques anniversaires symboliques dans ma famille : j’ai eu 40 ans, mon filleul Adam a eu 10 ans et Margaux, la fille de Martial, a eu 18 ans (ce dernier a eu 50 ans, mais je lui ai fait son meringué préféré).

Adam et moi sommes nés à un jour (et trois dizaines d’années) d’intervalle. En août dernier, nous avons pu fêter nos anniversaires ensemble et je n’ai pas manqué de nous faire un gâteau d’anniversaire digne de ce nom.

Mon objectif : pouvoir y planter 40+10 bougies que nous pourrions souffler tous les deux. L’objectif d’Adam : se régaler avec un gros gâteau au chocolat !

Je me suis d’abord inspirée de cette recette. Comme je souhaitais un dessert plus léger, j’ai fait la génoise au chocolat, que j’ai coupée en trois dans le sens de la hauteur. J’ai ensuite étalé entre les disques de la mousse au chocolat, et non de la ganache.

Mousse au chocolat

250 g de chocolat noir de qualité (chocolat à croquer et non à pâtisser)

3 oeufs

60 g de sucre en poudre

300 ml de crème fleurette fouettée

1. Faire fondre le chocolat au bain-marie.

2. Travailler les oeufs et le sucre au batteur jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

3. Avec une cuillère en métal, incorporer le chocolat puis laisser refroidir.

4. Incorporer délicatement les 3/4 de la crème fouettée (le reste m’a servi à décorer le gâteau ; on peut également l’utiliser pour décorer des coupes individuelles de mousse au chocolat).

Une fois que la mousse est étalée entre les couches de génoise, il faut réfrigérer le gâteau au moins deux heures. Il sera ainsi plus ferme et plus facile à couper.

Pour le glaçage, j’ai suivi celui qui est décrit dans cette recette.

Le gâteau était super bon, bien léger et il a plu aux petits comme aux grands.

Du coup, pour l’anniversaire de Margaux, j’ai suivi la même recette de génoise, mais j’ai remplacé la mousse au chocolat par de la chantilly au Mascarpone. J’ai ensuite étalé le même glaçage que précédemment

Chantilly Mascarpone

140 g de Mascarpone

280 g de crème fleurette

70 g de sucre

1. Détendre le Mascarpone au batteur.

2. Ajouter la crème fleurette et le sucre et battre en Chantilly.

Pour un effet nude cake, il faut mettre plus de Chantilly sur les bords des disques de génoise qu’au centre, pour que les côtés soient bien garnis et bien dessinés.

Il convient également de réfrigérer ce gâteau avant de servir, pour qu’il se tienne à la coupe. C’est aussi très très bon, et tout aussi léger !

J’imagine que l’on peut décliner cette recette à l’infini : en ajoutant des cerises dans la Chantilly et des copeaux de chocolat, ce gâteau devient une forêt noire. On peut ajouter des fruits rouges, des poires, remplacer la crème ou la mousse par de la confiture, du caramel ou de la crème de marron. Tous les goûts sont permis !

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boîte très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-moi sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément Marteau !


Deux meringués aux framboises

Le dessert préféré de Martial est le meringué aux framboises. Sa maman Brigitte m’en a appris la recette et c’est d’une facilité déconcertante. Le tout, c’est d’avoir de bons produits de base : de la crème fleurette, des meringues et des framboises.

Ce dessert est hyper facile : il faut battre la fleurette en Chantilly, briser les meringues en morceaux (pas trop petits, pour avoir un peu de mâche) et les incorporer à la crème, remplir le moule, le mettre au congélo, réduire les framboises en coulis. Une fois le meringué solidifié, découper des tranches, verser le coulis dessus et se régaler.

Brigitte fait son meringué dans un moule à cake, ce qui fait un dessert de forme allongée que l’on coupe en tranches. J’ai décidé de faire une version du meringué en format individuel, grâce aux cercles que Flavie nous avait offerts à Noël.

Vu que je n’avais jamais fait ce dessert avec des cercles, je ne savais pas quelles quantités de matières premières étaient nécessaires pour les remplir. De toute façon, il fallait faire toute la brique de fleurette, que j’ai montée en Chantilly bien ferme. Je n’ai pas mis trop de sucre car je savais qu’il y aurait ensuite les brisures de meringue.

Pour les meringues, j’en ai d’abord haché une dizaine, que j’ai incorporées à la moitié de la Chantilly. Ça n’a pas suffi donc j’ai rajouté quelques meringues et quelques cuillerées de crème fouettée jusqu’à avoir assez d’appareil pour former 4 disques.

Vu que je n’ai que 2 cercles, j’ai d’abord fait deux disques que j’ai mis au congélo. Une heure après, j’ai pu faire une deuxième série de disques. Bien sûr, si vous avez assez de cercles, vous pouvez faire tous vos disques d’un seul coup.

Pendant que mes premiers disques prenaient au congélo, j’ai mixé mes framboises (j’en ai mis une dizaine de côté pour la déco) et j’ai mélangé ce coulis à quelques cuillerées de Chantilly. J’ai ajusté la quantité de sucre pour que l’acidité de la framboise ne prenne pas trop le dessus puis j’ai rempli les cercles au-dessus de la deuxième série de disques.

Une fois que tout a bien pris au congélo, j’ai posé mes premiers disques sur le montage meringué + crème framboise et j’ai déposé le tout sur des assiettes individuelles.

De la crème Chantilly sur le dessus et les côtés, des framboises entières sur le dessus et le tour est joué. Martial a beaucoup aimé mais il aurait préféré un petit coulis en plus.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !