Raconte-moi tes salades !

La météo nous promettait une journée ensoleillée, Martial était en RTT : les conditions étaient largement réunies ce mercredi pour travailler en binôme dans le potager. Il faut dire que les semis de salades commencent à bien monter et que nous devons bêcher une grande zone pour planter des patates, des tomates et autres cucurbitacées.

Martial a commencé par passer le rotofil sur une portion d’environ 40 mètres carrés derrière les carrés qui étaient déjà installés pour pouvoir dégager deux zones distinctes : de quoi installer un troisième carré et de quoi planter les plants qui nous restent à mettre en terre. Il a aussi désherbé la zone près de l’ancienne fosse septique pour pouvoir l’aplanir au fur et à mesure (on y met la terre que l’on dégage lors des séances de jardinage).

On a installé un troisième carré pour les futures salades. On en a profité pour repiquer 16 plants de salade du carré n°1 dans le carré n°2, en laissant le reste des semis pousser sous leur châssis. On a lu des livres, des magazines de jardinage, regardé des vidéo sur le repiquage de salades sur Internet mais on a aussi décidé de faire nos propres expériences. Nous voulons nous rendre compte de ce qui marche ou non, en fonction de la terre, de l’altitude et même de la qualité de l’eau qu’il y a chez nous.

A gauche des carrés, nous avons commencé à bêcher/biner/fourcheter/loucheter la terre pour dégager les touffes d’herbe et autres racines d’adventices. C’est un travail harassant et on n’était pas trop de deux pour s’atteler à cette tâche.C’est looooong. Et c’est pas bon pour le dos. Mais il faut le faire alors on s’y met chacun à notre rythme (et celui de Martial est plus soutenu que le mien, il est bien plus endurant que moi).

A droite des carrés, les carottes et les oignons font leur vie.

Pour bien faire, il faudrait bêcher environ 20 mètres carrés uniquement pour les patates, une autre parcelle pour les tomates et les graines que ma soeur Mathilde doit apporter pendant les vacances (épinards, radis et herbes aromatiques, je crois), sans oublier une dernière zone pour les cucurbitacées, qui germent dans leurs bouteilles dans la véranda. De gauche à droite, butternut, potimarron et concombre. Les courgettes tardent.

En coulisses, les semis attendent d’être plantés en pleine terre. A gauche, les godets contiennent des graines de tomates mais elles n’ont pas encore montré le bout de leur nez. Les patates germent tranquillement à la verticale dans une cagette.

Et voilà le travail dans le potager. On a passé une bonne journée à jardiner et le résultat est à la hauteur de nos espérances. Il reste encore du boulot mais Martial a quelques jours de vacances la semaine prochaine et ma soeur sera là : je mettrai mes neveux au boulot !

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !

 

4 thoughts on “Raconte-moi tes salades !

  1. Pour ne pas se casser le dos, le mieux est de jardiner à genoux (si on arrive à rester sur ses genoux). Il existe des petits matelas en mousse exprès. les Anglais ont même des petits portiques à deux poignées qu’ils trimballent ainsi de proche en proche, avec des poches pour les outils de jardin de chaque côté.

    Vous feriez peut être bien de mettre un peu de grillage à poules autour, car Mr Peter Rabbit va être très très attiré très vite. ; les limaces aussi !

    Il suffit qu’on plante un truc dans un jardin pour que la « peste » appropriée se manifeste dès qu’on a le dos tourné.

    Autre réflexion : pourquoi pas des peints oignons nouveaux. Avec les salades fraiches et les concombres et tomates, c’est un délice.

    Est-ce notre hortensia que j’ai vu contre le mur ???? dis lui bonjour de ma part.

    Bisous

    La Tata aux pouces verts

    • Oui c’est l’hortensia ! il a résisté aux pelleteuses de l’an dernier, c’est un guerrier ! J’ai un petit banc pour jardiner mais j’ai moins de puissance dans les bras. Du coup, je vais à mon rythme … pour les limaces, on a mis de la cendre, pour l’instant ça va. Bisous tata.

  2. dommage pour les petites tomates, il serait bien temps de les voir arriver, sinon tu auras des tomates en septembre!
    ouvre les bouteilles..pour laisser respirer tes plants..j’en ai mis au potager déjà..à protéger la nuit!
    bon courage, en partant de presque rien vous avez déjà fait un gros boulot!
    bon jeudi

    • Les courgettes n’ont pas poussé dans leur bouteille non plus. Je vais les ouvrir, merci du conseil. A suivre … Bonne fin de semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>