Progrès dans la plate-bande

J’ai encore travaillé à la plate-bande qui longe le parking ce week-end. Je l’avais laissée dans cet état …

… c’est à dire avec peu de surface désherbée car j’étais à court d’écorces de pin. J’avais aussi commencé à installer une rocaille à l’extrémité, avec l’intention de planter des végétaux ad hoc dans les interstices des pierres.

J’ai donc remis mes gants ce dimanche, entre la visite à l’isoloir et la soirée électorale au boulot, pour progresser dans la plate-bande (j’avais au préalable fait l’achat de 3 sacs d’écorces de pin).

J’ai essayé de désherber la surface correspondant grosso modo à ce que recouvre un sac d’écorces (environ un mètre carré), j’ai placé de nouvelles pierres pour continuer ma rocaille façon « déstructurée » et j’ai planté ce que j’avais à planter.

J’ai rajouté des pierres à la première rocaille pour me permettre d’insérer les plantes dans les interstices (j’ai choisi chez Jardiland des plantes avec une étiquettes qui indiquait « rocaille » sans me poser de questions, on verra bien ce que ça donne).

J’ai fait en sorte que les plantes un peu tombantes tombent de façon harmonieuse vers l’intérieur de la plate-bande.

On peut voir que le fusain a bénéficié de la coupe drastique promise après que ses tiges sont devenues toutes sèches et marrons. En bas, ce n’est pas une mauvaise herbe, c’est cette plante qui donne des longues tiges avec des pompons au bout (Boule azurée).

Tout ça avance comme je le souhaite, mais il y a encore du boulot … j’ai un week-end de trois jours, Martial est là aussi, ça devrait carburer dans la chaumière !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>