Plinthes au parquet

Souvenez-vous, j’avais carburé au premier étage du gîte pour finir la peinture avant que les menuisiers ne posent le parquet (pour travailler tranquille et éviter que je ne salisse le bois). J’avais donc laissé le premier étage dans cet état … dans les chambres …

… sur le palier et dans la salle de bain …

Les menuisiers (ceux qui ont posé les huisseries et le plafond courbe en bois) ont donc apporté de quoi poser un parquet massif en pin (c’est aussi en pin qu’est fait l’escalier sur mesure) et ils se sont mis au travail, en bricolant un établi sur le palier.

Je n’étais pas avec les gars quand ils ont posé les lames de parquet, je sais juste qu’ils avaient un nouveau pistolet à clou dont ils étaient très contents (car il ne fendait pas le bois au moment d’enfoncer les clous), j’ai donc pris des photos en fin de journée et sans trop m’approcher pour ne pas abîmer et/ou salir le bois tout neuf.

L’espace entre les lambourdes a été rempli de ouate de cellulose (isolant écologique, qui a aussi été insufflé dans le plafond) avant clouage du bois pour une isolation renforcée.

Et voilà ce que ça donne une fois terminé … ils ont mis une plinthe toute simple tout autour des pièces. Il faut encore que je passe une sous-couche préparatoire et deux couches de vitrificateur mais on peut s’en mettre plein les mirettes.

Le parquet était en fait quasiment fini avant que les menuisiers posent l’escalier mais ils ont fignolé le pourtour de la mezzanine le jour où ils l’ont installé. Avec un seuil digne de ce nom, un petit rebord sur le côté et des finitions soignées en MDF.

Ce qu’il me reste à faire à l’étage avant l’aménagement :

- mettre une sous-couche et deux couches de vitrificateur (avec un ponçage intégral au papier de verre grain 240 entre les deux couches) ;

- construire et installer un meuble pour le lavabo ;

- mettre une dernière couche d’ivoire dans la salle de bain et deux couches de peinture d’accent ;

- poncer, sous-coucher et peindre les portes et leurs encadrements ;

- sous-coucher et peindre la trappe des combles et les caches en MDF ;

- nettoyer et traiter la poutre apparente ;

- installer les poignées de porte (les menuisiers ont pré-percé les trous adéquats) ;

- mettre une dernière couche d’ivoire sur certain mur encore « translucides » ;

- installer stores et luminaires.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 


2 thoughts on “Plinthes au parquet

Répondre à Clément Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>