Plein de placo

Le duo de plaquistes de choc a pris le chantier du gîte en main la semaine dernière et lui a fait franchir une étape pour le moins spectaculaire. Le doublage du premier étage avait été entrepris fin février puis mis sur pause par l’intervention des gars de la chape.

Avec leur retour sur le chantier, nos deux plaquistes ont ramené suffisamment de placo et de rails pour finir le doublage des murs (il manquait le placo hydrofuge pour la salle de bain), monter l’armature des cloisons et les doubler.

Ils ont donc commencé par monter les armatures, avec une contrainte : la grande poutre qui traverse la grange de part en part. La cloison entre la chambre et le vide du séjour étant droite et la poutre pas tellement, les plaquistes ont dû ruser pour trouver l’endroit adéquat pour fixer leur traverse et avoir du support tout le long. Mission accomplie !

Les plaquistes et l’électricien se sont entendus pour travailler en parallèle afin que ce dernier puisse tirer ses gaines avant que les cloisons ne soient complètement refermées. Ça, c’est du travail d’équipe, et ça me plaît !

J’avais également demandé à l’architecte de modifier les plans pour que les chambres du premier étage fassent finalement 12 mètres carrés (afin de pouvoir les louer individuellement en chambres d’hôtes), ce qui fait qu’on a réduit un peu la surface de la salle d’eau et de la mezzanine mais leurs tailles respectives restent tout-à-fait correctes.

Les contraintes de l’architecture rurale du XIXe siècle ont encouragé les plaquistes à faire preuve d’imagination pour contourner les obstacles (poutres et autres arbalétriers). Et ils doivent respecter la délimitation entre le placo et le futur plafond courbe en bois, qui sera installé en fin de chantier pour ne pas qu’il souffre de l’humidité lors de la pose de la chape du salon (prévue la semaine prochaine).

Le menuisier ayant livré les portes, les plaquistes les ont installées en même temps qu’ils ont monté les cloisons : elles sont identiques à celles du rez-de-chaussée, un modèle tout simple que je peindrai en blanc. Et voilà ce que ça donne quand on visse -avec talent – de grandes plaques de placo sur ces armatures en métal …

… la cloison de la chambre 1 au-dessus du vide du séjour …

… le doublage des cloisons qui délimitent le palier et la cage d’escalier …

Et si on monte – prudemment – l’échelle vers le premier étage, la chambre de gauche offre une surface de 12 m2 (gagnés un peu sur le palier-mezzanine), avec un Velux qui donne côté jardin (sans qu’il y ait de vue directe). La poutre apparaît dans la chambre, ce qui donne un petit cachet pas inintéressant.

A côté, la chambre 2 offre une surface similaire (avec quelques mètres carrés rognés sur la salle d’eau adjacente). On peut voir que les gaines électriques sont déjà installées, grâce à l’anticipation des plaquistes et de l’électricien.

En face de la chambre 2, la salle d’eau (ce qui explique la couleur différente du placo, le vert étant hydrofuge). De ce côté, il y aura – de droite à gauche – le plan-vasque, le radiateur sèche-serviette et les toilettes (dans l’angle sous la fenêtre de toit).

SI on passe la porte et que l’on tourne à gauche, un recoin accueillera la cabine de douche dans l’angle, un meuble de rangement et une patère.

Le premier étage sera entièrement recouvert de parquet en châtaignier massif, installé en fin de chantier par le menuisier (avec le plafond courbe et l’escalier).

Et puisqu’on en parle, le chantier est loin d’être terminé : la preuve par l’exemple avec ce qui se passe à l’intérieur …

… et à l’extérieur (ce qui explique que je ne puisse pas pour l’instant prendre de belles photos pour le site Internet du gîte www.lecloslafayette.com).

 

Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! A bientôt !

 

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>