Murs ivoire et cuisine à voir

Les travaux de peinture sur le chantier de gîte ont été quasiment tous pris en charge par le plaquiste : tous les plafonds (sous-couche + finitions) et les murs accessibles uniquement avec un échafaudage. Je me suis gardé les finitions des chambres, salles de bain et cuisine/salle à manger (parce que ça me plaît et pour économiser quelques sous), mais j’avais néanmoins demandé au plaquiste qu’il prépare ces murs (enduits, ponçage et sous-couche).

La semaine dernière, j’ai donc attaqué la peinture du rez-de-chaussée, avec la chambre et le grand mur de la cuisine – pour mémoire, le grand mur, c’est ça :

J’ai protégé les sols avec du papier journal et du scotch de peintre et avec des cartons de grande taille trouvés sur le chantier (les carreleurs s’en servaient pour marcher par terre alors que les joints étaient encore frais). Exemple dans la chambre …

J’ai ensuite procédé lentement, avec un pinceau à réchampir pour faire le haut des murs, les angles, le tour des cadres de porte et le long des plinthes. J’ai aussi veillé à utiliser un escabeau pour travailler à une hauteur confortable, même si le plafond est bas.

Le plus difficile, c’était de voir où j’avais déjà peint quand je rajoutais de la peinture ivoire sur de la peinture ivoire … heureusement, il y a le reflet !

En tout, j’ai mis trois couches de peinture, en la laissant sécher 24 heures entre chaque couche. Chaque séance de travail durait environ 1h30. Le résultat est très chouette.

Dans la chambre …

Le mur de gauche (qui matérialisera la tête de lit) sera peint d’une autre couleur.

Dans la cuisine …

Et jusque dans la cage d’escalier …

Autre atelier dans le gîte : le montage des meubles de cuisine. J’avais dans l’idée de mettre tous les pieds des meubles et fixer les charnières dans les caissons. J’ai ensuite commencé à positionner les meubles à leur place.

Je suis néanmoins tombée sur un os : certains des meubles que j’ai choisis pour monter ma cuisine sont en fait des meubles hauts détournés de leur usage pour les positionner en bas. Du coup, ils n’ont pas de trous pré-percés pour insérer le dispositif des pieds.

Il a fallu que j’aille sur le net pour trouver la solution …

Maintenant, je le saurai ! Je vais pouvoir finir ça rapidement puis continuer à rayer les tâches de ma to-do list pour achever cette cuisine le plus rapidement possible. Indice : j’ai trouvé l’évier, les poignées et de quoi faire les plans de travail

- mettre les pieds, les tiroirs et les portes ;

- trouver des poignées (car j’avais fait chou blanc le jour de mon expédition à Ikea) ;

- trouver un évier ;

- fixer tous les meubles (hauts et bas), la hotte et les luminaires ;

- décider d’un plan de travail et d’une crédence et les installer ;

- acheter une cuisinière mixte ;

- apporter le frigo et le lave-vaisselle de la maison ; les installer.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>