L’armoire agace

Pour meubler la chambre taupe du gîte (à gauche en haut de l’escalier), j’avais besoin d’un meuble pour que les hôtes puissent ranger leurs affaires et qui puisse contenir un peu plus de choses que les chevets/commodes de la chambre anis.

Mon délégué Clévacances m’avait encouragée à installer une armoire avec cintres, qui pourrait servir aux hôtes de la chambre taupe et éventuellement de la chambre anis voisine (même s’il y a également un portant en bambou dans cette dernière).

J’ai donc scruté le Bon Coin pendant des semaines pour trouver une armoire qui réponde aux critères que j’avais établis : une porte, pas de miroir, assez haute et pas trop ornée.

J’ai trouvée celle-là pour 40 euros.

Des proportions qui rappellent l’armoire que j’ai repeinte en bleu pour notre salle de bain. Des lignes sobres, une étagère et une penderie. Parfait !  La couleur saumon sale et le plastique effet matelassé collé sur les panneaux latéraux et la porte, bof.

En décollant le décor matelassé, la tuile. La vieille colle restait sur la peinture, ce qui m’empêchait de poncer (la colle encrassait le papier de verre avant qu’il ait fait son oeuvre). J’ai donc sorti mon fidèle décapant universel Syntilor (en base aqueuse, donc inodore) et j’ai raclé, raclé et encore raclé les parties qui étaient auparavant recouverte du décor plastique matelassé. Pendant que j’y étais, j’ai aussi décapé les moulures.

J’ai ensuite tout passé à la ponceuse excentrique pour obtenir une armoire toute nue et sans peinture. J’ai utilisé un grain 80 puis un grain 120 pour un fini bien lisse.

C’était enfin le moment de passer à la peinture, avec d’abord une couche de sous-couche spéciale fonds difficiles (Julien) pour unifier les fonds en bois et en homogénéiser la couleur (différents bois = différentes couleurs) tout en prévenant d’éventuelles remontées de tanin. J’ai aussi peint l’arrière du meuble, même s’il sera plaqué au mur.

Pour la peinture de finition, j’ai choisi de la Dulux Valentine (ArchiTecte couleur Ebène en satiné velours). C’est une peinture acrylique mais lessivable et l’étiquette vantait un « tendu parfait », ce qui me convenait bien pour peindre une armoire pour des hôtes.

Mmmm. Tout ne s’est pas passé comme prévu. D’abord à l’ouverture du pot. D’après l’étiquette, je m’attendais à un marron très profond, un peu comme la couleur que Martial avait choisie pour le lit de la chambre d’amis. Et c’était, disons, pas très profond.

En revanche, dès l’application au pinceau à rechampir, la couleur redevenait conforme à ce qui était présenté sur le pot (et à ce que je voulais). J’ai donc peint les moulures au pinceau puis j’ai peint les aplats au rouleau. Re-bof.

On voit nettement la différence de couleur entre les parties peintes au pinceau (les creux) et les parties planes peintes au rouleau. Tout ce boulot, ces heures passées à décaper, à poncer et à peindre, pour au final avoir une armoire bicolore d’un marron trop clair pour me plaire ? Là, je dois l’avouer, j’ai versé des larmes de rage.

Et puis j’ai fait quelques retouches, et je me suis rendu compte que le pinceau faisait aussi du marron plus foncé sur les parties planes donc j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai tout repeint au pinceau sur le devant de la porte et sur les côtés.

J’ai aussi peint l’intérieur, avec la même peinture taupe que pour le mur d’accent mais en rallongeant un peu avec la peinture ivoire que j’ai utilisée sur les murs. Ça a donné une sorte de gris parme très doux, que j’ai également appliqué sur le « sol » et le « plafond » du meuble, ainsi que sur la tringle et l’étagère (préalablement sous-couchées).

Dernier point, j’ai fixé une poignée (achetée environ 2,50€ chez Leroy Merlin) sur la porte pour en faciliter l’ouverture et la fermeture. Il y a un verrou avec une clé mais la manipulation de la porte est bien plus aisée avec cette jolie poignée.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !

 

3 thoughts on “L’armoire agace

  1. beau travail de décapage..c’est vrai que préparer le travail de peinture (ou des autres travaux d’ailleurs) compte pour 50% du boulot!! je comprends ta déception..c’est bizarre cette différence de couleur..ne pas acheter cette marque?
    je suis peut être bling bling mais de plus en plus j’achète des marques plus fiables , comme Farrow&Ball, la peinture est extrêmement couvrante..
    bonne journée (j’aime tes « aventures », je les lis avec plaisir..)

    • Merci Catherine ! J’adore les coloris de Farrow&Ball, mais je ne crois pas qu’on en trouve sur Clermont-Ferrand. J’ai contacté la marque de la peinture pour des explications, j’attends de voir ce qu’ils disent. A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>