Juin dans la plate-bande

Pendant notre week-end jardinage, Martial et moi avons beaucoup travaillé ensemble pour débarrasser le saule de ses branches. Mais pendant qu’il tondait la pelouse (tout seul), j’ai fini la plate-bande qui longe le parking (toute seule).

Petit rappel : je l’avais laissée dans cet état là …

… et en plusieurs séances de désherbage/empierrage/épandage d’écorces/plantations, nous sommes arrivés à ce résultat-là (je dis « nous », car Martial m’a aidée à trimballer les pierres, quand même).

En voilà une bien belle plate-bande, que nous appelons pompeusement « rocaille », d’ailleurs (parce qu’il y a des pierres et pour la différencier de la plate-bande de la terrasse).

Après un voyage à la déchetterie de Saint-Eloy, je suis passée chez Gamm Vert (toujours à Saint-Eloy – quoi, une auto-récompense ? non …) pour ramener quelques munitions.

J’ai rythmé la longueur (environ 6 mètres) avec 4 rocailles. Les caillasses ont été récupérées dans le tas de pierres amassées par les maçons quand ils ont décaissé la grande grange.

Au pied du catalpa, j’ai planté un buisson de lavande et quelques plantes à fleurs (j’ai gardé le thème jaune/violet de l’autre plate-bande) dont une spécial rocaille (j’ai ménagé un espace entre deux pierres, l’ai rempli de terre puis y ai tassé ladite plante).

Plus loin, une autre rocaille, avec une autre plante basse, et un thuya élancé pour marquer le milieu de la plate-bande. Ce thuya va pousser (j’espère !) et créer une belle verticale dans cette plate-bande toute en longueur.

Au bout, la partie qui était faite depuis quelques jours déjà (vous remarquerez que la touffe de rejets de peupliers a été arrachée par Martial. La racine était déjà positionnée pour se prolonger vers le green …).

Du coup, j’ai dû acheter de nouveaux sacs d’écorces de pin, dans un autre magasin, qui n’avait pas le même calibre. J’ai donc mélangé les deux et c’est même plus joli !

Il faut donc s’attendre à ce que je fasse la même chose dans la plate-bande de la terrasse. Le surplus sera sûrement utilisé au pied de la haie plantée en contrebas de cette même terrasse.

Et voilà une bien belle plate-bande/rocaille, parée pour accueillir le visiteur comme il se doit au Clos Lafayette !

 

One thought on “Juin dans la plate-bande

  1. le visiteur se rejouit d’être accueilli par de si belles plate-bandes. Ca vaut tous les tapis rouges de la terre !

    M Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>