Extérieurs

Notre propriété fait un peu plus de 8.000 mètres carrés. Cela comprend le parking d’entrée (qui est goudronné), les allées et les surfaces construites.

Il reste quand même une très grande surface végétalisée, qu’il faut apprivoiser, entretenir et agrémenter. Nous sommes tous les deux issus de familles peu portées sur le jardinage (un peu de gazon, quelques pots de fleurs et autres jardinières dans nos maisons d’enfance) mais rien d’envergure.

Ici, le parc est très arboré, avec érable, cyprès, catalpa, plusieurs résineux … et quelques arbustes décoratifs, comme des lilas, rhododendron, seringat et de nombreux rosiers.

Toutes ces plantes ont été livrées avec la maison. Pour la première saison, nous faisons avec ce qu’il y a, transportant quelques rosiers ici ou là, taillant, bêchant … on essaie ni plus ni moins d’apprivoiser ce grand jardin !

On peut distinguer plusieurs zones dans notre jardin, qui demandent d’ailleurs plus ou moins d’entretien (en fait, plus on s’éloigne de la maison, moins on s’en occupe).

La terrasse et le devant de la maison

La terrasse s’étend sur toute la largeur de la maison sur 3 mètres de large. Elle est recouverte de carrelage aux tons beige/gris qui se marient bien avec la façade de la maison et ses détails en pierre de Volvic.

La portion de jardin la plus proche de la terrasse bénéficie de toute notre attention : tonte de la pelouse, taille des arbustes, désherbage et plantation de fleurs.

En regardant la maison depuis l’allée, le coin gauche a une forme triangulaire (le rectangle en plastique vert est la trappe d’accès à la cuve de gaz qui alimente le chauffe-eau et la chaudière d’appoint).

 

Le green

J’appelle cet espace le « green » car c’est à ça que j’aimerais arriver : une zone de pelouse impeccable  et bien délimitée mais qui ne nous empêcherait pas de jouer au ballon.

 

L’accès aux granges

Cet espace va devoir être largement paysagé pour accueillir les touristes de belle manière (cette photo est ancienne : le saule pleureur a maintenant été abattu).

 

L’arrière de la maison

Martial s’occupe de cet espace depuis qu’il s’est acheté une tondeuse-débroussailleuse. C’est un travail de titan mais on sait que plus on tond, plus l’herbe devient fine et est facile à tondre par la suite.

 

Le pré

Cette zone est située derrière la maison, dans une partie plus pentue que le reste du terrain. On n’y a pas touché pour l’instant, car une nouvelle fosse septique va bientôt être installée. On attend que les pelleteuses aient fini pour entamer l’aménagement de ce coin (probablement un verger).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>