Du vert et du bois

Dans la déco de mes rêves, les chambres du gîte sont décorées dans des tons nature et avec des matériaux bruts. Donc … du vert et du bois, on est pile poil dans les clous.

J’ai prévu de peindre les chambres en ivoire (comme le reste du logement) avec un mur d’accent (qui correspond au mur des têtes de lits) d’une couleur différente dans chaque chambre. Pour la chambre du bas, c’est ce mur (derrière les 3 portes).

Pour déterminer les couleurs de ces murs d’accent, je me suis appuyée sur les couleurs des housses de couette que j’avais achetées en soldes l’hiver dernier. En ouvrant les pots et en posant les housses par terre à côté, j’ai pu finaliser les binômes et déterminer dans quelle chambre allait quelle couleur.

J’ai donc choisi d’associer la housse grise avec un vert tendre très lumineux, la housse à pois vert anis aura une tête de lit assortie et la housse plus « bariolée » aura une couleur d’accent plus sobre, genre taupe (les peintures ne sont pas mélangées dans la photo ci-dessous, elles deviennent plus « veloutées » une fois touillées).

Pour la chambre du bas, ça sera donc le vert tendre et lumineux. Pour commencer, j’ai protégé les sols, la plinthe et les murs adjacents et je me suis lancée avec un pinceau à réchampir pour les bordures et un rouleau de taille moyenne pour le pan de mur.

Il m’a fallu environ une heure pour faire tout le mur, en passant pas mal de temps à fignoler les bords au pinceau à réchampir. Aller lentement, c’est la clé pour faire de beaux bords !

Voilà le résultat après la première couche : une belle couleur vert tendre très lumineuse, qui amène un peu de la verdure du jardin à l’intérieur de la chambre.

Magie du direct : le résultat après la deuxième couche ! Oh … c’est bô …

Pour ce qui est de l’élément « bois », il est entré dans la chambre sous la forme de baguettes, moulures et autre tablette. J’ai découpé une planche de pin aux dimensions de l’appui de fenêtre, en prenant modèle sur un gabarit en carton (vous voyez bien que ça sert de garder les cartons d’emballage des meubles Ikea !).

J’ai reporté la forme du carton sur la planche et j’ai découpé le tout avec ma fidèle scie sauteuse. Cette tablette s’est découpée très facilement, en faisant quelques éclats sur le dessus. J’ai donc pris soin de retourner la tablette avant de la coller à sa place avec de gros plots de colle en cartouche (type « sans clou ni vis »).

Un petit échafaudage maison pour faire du poids sur la tablette pendant le séchage et j’ai laissé reposer toute la nuit.

Pour égaliser les bords, j’ai collé du scotch de peintre au bord de la tablette et j’ai déposé un cordon de mastic (type « rubson » acrylique). Après lissage, j’ai retiré le scotch et ça a laissé une ligne de mastic bien droite et sans bavure sur le bois.

Dernière intervention sur la fenêtre : la pose de moulures autour de l’encadrement. J’ai choisi des moulures en MDF (comme dans la salle de bain de la maison) et de les ai découpées avec une petite scie à main et la boite à onglet (non ! je n’ai pas transporté la scie-à-onglet-qui-fait-peur-à-toute-ma-famille dans la grange !).

Il faut encore que je mette une baguette horizontale pour donner l’impression que la tablette est plus épaisse. L’ensemble sera alors teinté en foncé, soit comme la tablette de la salle de bain (couleur teck) soit comme la baguette que j’ai insérée dans le pas de la porte de la cuisine (couleur plus foncée, dite châtaignier). Je ferai des échantillons.

J’ai aussi mis des baguettes sur le pourtour des portes dont le chambranle est aligné avec la cloison, afin d’animer un peu la surface et de faire une belle finition.

Ce qui reste à faire dans la chambre du rez-de-chaussée :

- mettre la baguette horizontale sur le bord de la tablette ;

- mettre les moulures sur le pourtour de la porte qui donne vers l’extérieur ;

- sous-coucher et peindre en blanc satiné toutes les boiseries et les embrasures de la porte et de la fenêtre ;

- sous-coucher, peindre et remettre les portes (après que le menuisier les aura recoupées à la bonne taille – elles sont trop longues car la chape a été faite plus épaisse que prévu).

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 

 

4 thoughts on “Du vert et du bois

  1. Les baguettes autour de la fenêtre donnent un aspect soigné. Belle idée de finition, très classe.
    Bravo Ariane

    et nous sommes très soulagés d’apprendre que tu ne te balades pas avec la scie à onglet partout.

    Marie-Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>