Du carrelage à gogo

J’ai pas fini le carrelage de la cuisine mais c’est pas grave, je poste quand même un p’tit article pour faire le point sur l’avancement du chantier. J’en écrirai un autre quand ça sera terminé, on ne va quand même pas se priver ! C’est du miel pour les yeux.

Nous sommes donc partis d’une dalle toute nue, obtenue après avoir décollé le carrelage en plusieurs étapes (vous pouvez voir le détail en images ici et ici).

J’ai rebouché le trou de l’évacuation de l’ancien bac à douche puis j’ai retiré les meubles et débarrassé l’espace pour pouvoir coller le carrelage (un modèle choisi chez Rouchy pour sa ressemblance avec celui déjà collé au sol dans le salon et la véranda). Il y a 5 tailles de carreaux différentes pour obtenir un motif élaboré mais régulier.

Pour pouvoir continuer à utiliser la cuisine, on a décidé de carreler d’abord la pièce côté cheminée (de la porte d’entrée, sous la fenêtre côté terrasse, sous la cheminée, devant la buanderie et jusqu’au coin vers l’évier). C’est donc la partie gauche sur la photo.

Je ne vais pas faire un cours de carrelage : je n’ai aucune compétence particulière, juste un peu de « débrouille » et la capacité à observer et à reproduire (le mieux possible).

J’ai quand même tracé à la craie bleue le milieu de la pièce pour pouvoir se repérer facilement. Les dessins dans la chape sont perpendiculaires, ça aide pour positionner les différents carreaux selon le motif établi.

Ensuite, le plus dur, c’est de se lancer. On a décidé de commencer sous la fenêtre côté terrasse pour progresser jusqu’à la porte d’entrée. On a donc préparé une grosse bassine de mortier colle (un sac de 25 kg pour environ 6 litres d’eau, touillé avec un malaxeur fixé dans la perceuse et actionné à vitesse lente).

Ensuite, on a travaillé en équipe : je collais les carreaux que Martial me tendait (en suivant le motif recopié dans le salon) puis je glissais les croisillons en plastique que Martial me donnait. Le premier jour, on a collé ce que 3 sacs de 25 kg nous permettaient de faire.

J’ai volontairement laissé de côté les découpes des carreaux périphériques pour me concentrer sur la pose des carreaux entiers et progresser rapidement. Le lendemain, j’ai utilisé deux sacs de 25 kg de plus et j’ai collé tout ce que j’ai pu, jusqu’au coin de l’évier.

Le lendemain, j’ai fait toutes mes découpes, puis je suis allée à Saint-Eloy pour acheter du mortier : deux sacs de 5 kg (qui m’ont coûté plus cher qu’un sac de 25 kg dans une grande surface de bricolage clermontoise …). J’ai collé quelques découpes en partant du coin de l’évier (pour pouvoir remettre le meuble au plus vite).

Après séchage, j’ai mis du joint (mortier de finition gris clair) avec l’aide de mon filleul Adam, en vacances avec son frère Landry à Pouzol. J’appliquais le mortier à la spatule dans les joints (assez larges, quand même, de 8 mm) et Adam essuyait avec une grosse éponge. L’opération était assez salissante mais très réjouissante (je garde la surprise du résultat pour la révélation finale, un peu de suspense ne fait pas de mal …).

J’ai fini de coller les découpes jusqu’à la porte d’entrée (sans prendre de photos, c’était un jour sans Martial mais avec neveux, pas facile-facile mais il fallait que ça soit fait), on était donc prêts à carreler du côté de l’évier.

On peut apercevoir sur la photo ci-dessous que nous avons remis le « meuble frigo » en place dans son angle. La surface carrelée correspond à deux sacs de 25 kg de mortier colle, soit deux séances de 1h30 de boulot. Il faut encore faire les découpes, les coller puis bouger les meubles pour pouvoir progresser dans le carrelage de la pièce.

 

Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! A bientôt !

 

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>