Deuxième chance

La chambre du rez-de-chaussée du grand gîte est aménagée en suite accessible aux personnes handicapées, ce qui fait que la salle d’eau est équipée d’une douche à l’italienne, c’est-à-dire avec un receveur de douche au même niveau que le sol.

Du coup, la douche a commencé à se matérialiser quand les carreleurs ont fait la chape en liège et qu’ils ont laissé la place nécessaire pour mouler le sol de la douche.

Les carreleurs ont d’abord posé la faïence sur le haut de la douche et le pourtour de la cuvette des toilettes, avec un calepinage bicolore : marron foncé pour les murs de la douche et beige pour le reste du coin toilette, avec les carreaux posés verticalement.

Une fois que le receveur de douche a été façonné avec du mortier (équipé d’une rigole qui fait office de bonde, plus pratique pour l’écoulement de l’eau le long du mur), il a été imperméabilisé avec un produit ad hoc.

Les carreleurs ont ensuite posé le carrelage du sol, ils ont donc laissé un espace pour insérer la mosaïque que j’avais prévue pour le sol de la douche.

C’est là que le bât a blessé : une faïence murale posée AVANT la mosaïque du sol, deux équipes successives de carreleurs qui ne se sont peut-être pas bien passé les consignes que j’avais données (que le carrelage marron soit aligné avec les bords de la mosaïque au sol), et on s’est retrouvé avec une douche qui semblait avoir pris un coup dans le nez …

Pas glop … je l’ai signalé à l’architecte qui a fait remonter l’info à l’entreprise (le tout s’étant déroulé quand Martial était hospitalisé, mauvais timing) et lors de la dernière réunion de chantier, la chef des carreleurs a proposé que l’on agrandisse le receveur en mettant un cadre de faïence marron autour de la mosaïque pour rattraper le marron (sachant qu’il vaut mieux intervenir sur le carrelage du sol, collé sur une chape, plutôt que sur la faïence, qui est elle collée sur du placo, beaucoup plus fragile).

Bonne pioche, je ne vais pas faire durer le suspense … un cadre marron par terre, une rangée supplémentaire de faïence marron à droite sur toute la hauteur pour faire la maille, et c’est beaucoup plus équilibré et conforme à ce que j’imaginais.

La photo ci-dessus est celle qui rend le mieux la vraie couleur du carrelage marron. Le receveur est en travertin (marbre brut) et offre une texture de sol adaptée aux personnes handicapées tout en étant très esthétique. Gagnant-gagnant dans la salle de bain !

Le côté des toilettes a aussi été terminé (il manquait les trois carreaux pour finir les rangées sur le mur à gauche de la cuvette). La plinthe a du coup pu aussi être finalisée.

Ce qu’il reste à faire dans la salle de bain du rez-de-chaussée :

- les artisans ont encore un peu de boulot (robinets de la douche et du lavabo pour les plombiers, faïence au-dessus du lavabo pour les carreleurs, pose du sèche-serviette et des luminaires pour l’électricien, finition de la poutre pour les menuisiers). Pour moi :

- poncer et peindre le chambranle et la porte,

- vernir la tablette,

- peindre les murs en ivoire,

- mettre un meuble lavabo et un miroir,

- aménager le placard (pour du stockage et accueillir le lave-linge),

- poser une barre pour les toilettes et trouver un tabouret pour la douche.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>