Des pierres disparaissent

Dans la grande grange (celle qui va devenir le grand gîte), le mur directement à droite en entrant par la grande porte est mitoyen avec une autre grange habitée. Du coup, on a décidé qu’il n’était pas la peine de l’isoler et qu’il resterait en pierres apparentes.

En accord avec les maçons, les trous laissés par une ancienne poutraison devaient être rebouchés par quelques-unes des pierres retirées du sol quand ils l’avaient décaissé. En revanche, les éventuelles pierres dépassant du mur seraient laissées telles quelles pour un look un peu rustique.

Il a d’abord fallu choisir la couleur et la texture de l’enduit. Pour ça, les gars sont venus appliquer deux échantillons directement sur les pierres. Celui de droite était plus fin et plus clair : c’est celui que l’on a choisi.

Ce qu’il faut savoir quand on doit choisir entre deux échantillons d’enduit : attendre qu’ils aient séché !! Sinon, les dés sont pipés !! On a donc regardé, choisi, téléphoné à l’architecte pour annoncer le choix, re-regardé après 24 heures (ça avait donc eu le temps de bien sécher) et on a changé d’idée. Pas grave, c’était pas encore commandé. Ouf.

Avant d’appliquer l’enduit, les maçons ont laissé l’électricien insérer les gaines pour les prises prévues sur ce mur. Il fallait les tortiller entre les pierres.

Et c’était parti ! Deux jours de boulot pour jointoyer tout le mur avec un enduit à la chaux assez fin et beige clair. L’oeil de lynx verra que l’enduit ne va pas jusqu’en haut : c’est parce qu’il y aura un faux-plafond arrondi pour isoler la pièce sous la toiture.

Certaines des pierres présentes dans le mur sont absolument magnifiques. Comme des diamants insérés dans une simple paroi en caillasses.

Les maçons ont également travaillé aux embrasures de fenêtres. Les coffrages avaient laissé des épaisseurs superflues de béton qu’il fallait piqueter, histoire que le futur crépi ne fasse pas de bosse disgracieuse autour des ouvertures.

Raccord dans l’axe.

Les travaux avancent, un peu lentement mais sûrement. Prochaine étape : poser des briquettes pour former les appuis de fenêtres. Et après ça, installation des fenêtres !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>