Dans le rétro : les fenêtres de la salle de bain

Dans les prochaines semaines, je vais publier les archives de mon ancien blog lecloslafayette.over-blog.com avant de le supprimer. www.lecloslafayette.com deviendra alors l’adresse du site qui sera consacré aux gîtes.

 

Après avoir carrelé le sol et construit le meuble-vasque, il était temps de s’occuper des murs et des encadrements de fenêtres. C’est par ces derniers qu’on a continué les travaux dans la salle de bain (même si les murs ont ensuite été commencés avant que les fenêtres ne soient terminées), et ça s’annonçait assez compliqué car les côtés des encadrements étaient pour trois d’entre eux recouverts de carrelage.

Il fallait donc user de toute l’imagination disponible pour venir à bout de cette difficulté sans que ça coûte un bras ni que ça soit trop difficile. C’est en revenant d’une virée à la déchetterie que j’ai eu une illumination : coller du MDF 3 mm sur les surfaces à égaliser !

J’ai donc fait découper en grande surface de bricolage 6 morceaux de MDF 3 mm aux dimensions exactes de mes encadrements. Je n’ai eu qu’à retailler les deux encoches pour que les côtés de la grande fenêtre s’emboitent pile poil sur le petit rebord.

J’ai collé le tout avec de la colle en cartouche (type Sans clou ni vis) en faisant des petits plots sur toute la surface et en écrasant bien le MDF sur les murs. Un peu d’enduit pour colmater les jointures, du mastic acrylique lissé à la spatule pour une finition impeccable et hop ! l’affaire était dans le sac. J’ai terminé avec un léger ponçage.

Pour une finition des encadrements de fenêtre top niveau, j’ai ensuite fixé des baguettes d’angle sur tout le pourtour (avec une baguette plate sur les côtés où le mur était plat, à droite de la petite et de la grande fenêtre). J’ai découpé mes angles avec une scie et une boite à onglet pour une finition à 45° et des angles parfaits (je n’avais pas encore la scie à onglet à l’époque, je l’ai achetée pour fabriquer la tablette de la grande fenêtre).

Pour la petite fenêtre, j’avais besoin de faire une tablette à sa base. J’ai collé un morceau de plan de travail à carreler qui me restait de la construction du meuble-vasque puis j’ai fixé une baguette mince aux bords arrondis sur la tranche.

J’ai ensuite recouvert la surface de la tablette avec de l’enduit de lissage (une couche d’un millimètre environ bien tirée puis poncée). Du bon boulot ça Madame ! (On peut voir qu’arrivés à cette étape, les murs avaient été sous-couchés en prévision du taddelakt).

Après une couche de sous-couche, les encadrements de fenêtres de la salle de bain ont reçu deux couches de blanc satiné Ripolin (comme dans la chambre principale, la chambre de Margaux et les toilettes du bas) pour une finition sobre et raffinée.

 

Et bien sûr, la masterpiece de cette salle de bain : la tablette de la grande fenêtre.

 

Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! A bientôt !

 

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>