Dans le rétro : le carrelage de la salle de bain

Dans les prochaines semaines, je vais publier les archives de mon ancien blog lecloslafayette.over-blog.com avant de le supprimer. www.lecloslafayette.com deviendra alors l’adresse du site qui sera consacré aux gîtes.

 

La salle de bain est la première pièce que l’on a mise en chantier quand on a acheté la maison : petite et biscornue, elle était accolée à un dressing, lui aussi petit et biscornu (je n’avais pas encore de blog à l’époque donc je ne faisais pas de photos détaillées).

La baignoire disparaissait dans un recoin et la déco, bien que composée de matériaux de bonne qualité, n’était pas du tout à notre goût : grands carreaux au décor de palmier, meuble trop classique et surtout sol bicolore peu engageant.

Dans les tout premiers jours à la maison, nous avons donc déposé les meubles, évacué douche et baignoire puis tout cassé dans cet espace. Pour cela, nous étions aidés de Julien, mon beau-frère (plombier de surcroît). Le résultat : une salle de bain de 15 mètres carrés environ que nous avons immédiatement carrelée en imitation ardoise (Leroy Merlin), avec une remontée à côté de la fenêtre pour protéger le mur des projections d’eau (la mosaïque bleue a aussi été choisie chez Leroy Merlin).

Du coup, Julien a pu poser la baignoire et son mitigeur tout de suite, avec un coffrage  sous la fenêtre (qui cache la tuyauterie) calculé de manière à ce qu’une fois installée, la baignoire coïncide en son milieu avec l’arrivée d’eau.

De l’autre côté, on a construit un meuble-vasque en brique de plâtre et plan de travail à carreler (monté au MAP) directement sur le carrelage du sol. J’ai ensuite enduit le meuble à l’enduit de lissage pour le préparer à recevoir une finition.

Et on est resté avec une salle de bain comme ça pendant un an … je sais, il n’y a pas de quoi se vanter. L’électricien était passé et avait organisé ses boitiers pour les interrupteurs, les prises et les sorties luminaires. Il avait également supprimé ce qui était devenu inutile.

Un jour, donc (et je crois bien que c’était un 1er mai), j’ai eu envie de retourner travailler dans la salle de bain. Après un nettoyage en grand, j’ai commencé par faire les joints du carrelage : des joints noirs, assortis aux carreaux. Joli, mais salissant.

Spatule, éponge et lissage au doigt pour plus de précision : le résultat est super sympa mais il ne faut pas avoir peur de garder des ongles noircis pendant plusieurs jours. Après un bon coup de serpillère, la surface est impeccable et les joints parfaits.

J’ai ensuite rajouté une dernière rangée de grands carreaux au-dessus du mitigeur de la baignoire puis je me suis attelée à la dernière étape : la pose des plinthes. Elles font la même longueur que les carreaux donc je les ai alignés pour une finition soignée. En revanche, je n’ai pas poussé le vice jusqu’à faire des angles à 45° pour faire des coins en biseau, n’étant pas sûre de mes capacités à manier la carreleuse électrique en biais.

Après la pose des joints entre les plinthes et un deuxième grand coup de nettoyage, le sol était donc fini et je pouvais enfin passer à autre chose dans cette salle de bain.

 

Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! A bientôt !

 

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !

One thought on “Dans le rétro : le carrelage de la salle de bain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>