Dans le rétro : la boite à couture

Dans la rubrique « Dans le rétro », je reprends in extenso certains des articles les plus populaires de mon ancien blog. Histoire de s’en (re)mettre plein les mirettes …

 

J’aime bien coudre, j’ai une collection de fils de toutes les couleurs, diverses aiguilles, des boutons, des rubans… et une trousse à couture indigne de ce nom. Une vieille chose en skaï un peu passé, à peine assez grande pour contenir mon modeste mais néanmoins ambitieux nécessaire à couture.

Chez Maisons du monde, j’ai acquis une valisette aux couleurs du drapeau britannique pour la modique somme de 19,99 euros. La boite est doublée de feutrine noire et les dimensions intérieures sont assez confortables : 29x21x11 cm.

Je pense que c’est une bonne base pour aménager une boite à couture pratique et branchée, en bricolant quelques accessoires pour pouvoir l’utiliser facilement et ranger tout mon petit fourbi.

Pour mener à bien cette mission, pas besoin de beaucoup d’investissement — mise à part la boite, bien sûr. J’ai récupéré ici et là des chutes de bois et de médium de précédents bricolages, de la colle et un fond de peinture foncée.

Dans un premier temps, j’ai confectionné une armature avec deux tasseaux carrés et deux tasseaux plats pour aménager un double-fond de la moitié de la boite. J’ai limé puis cloué les extrémités avec 2 pointes par coin.

 

Avec une chute de médium 3 mm, j’ai ensuite fait une boite aux dimensions de l’espace restant à côté de l’armature. Un fond et 4 parois latérales collés au « sans clou ni vis » et laissés à sécher toute la nuit.

Dans le même temps, j’ai taillé une plaque destinée à recouvrir l’armature, non sans oublier de faire un petit trou pour pouvoir la soulever avec un seul doigt. J’ai ensuite passé toutes les pièces à la peinture acrylique satinée (gris-gris de Luxens), une couche pour la boite et la plaque, qui seront ensuite recouverte d’un décor, deux couches pour l’armature qui restera telle quelle.

 

Après séchage, place à la finition. Pour mes éléments apparents, j’ai décidé de coller des feuilles de décopatch motif noir et blanc. A 75 centimes pièce, j’ai pris 4 feuilles mais n’en ai eu besoin que de 3. Le reste ira rejoindre mon fonds de matériel de loisirs créatifs (ouh, encore plus de boites à bricoler, alors !).

J’ai découpé les feuilles en bandes de 3-4 cm de large et je les ai appliquées sur chaque face de la boite et de la plaque trouée, avec une couche de colle dessous, une autre dessus. Après séchage complet, j’ai appliqué une nouvelle couche de vernis-colle pour renforcer la tenue et le satiné du fini.

 

Je suis très contente du résultat ! Ça m’a demandé 3 séances de travail d’une heure et demi/deux heures et un investissement assez modeste. Mon nécessaire à couture est maintenant bien rangé, dans une boite pratique et moderne, bien loin des boites à couture rembourrées à fleurs vendues dans le commerce !

+ d’actu : on peut voir que la boite à couture a naturellement (re)trouvé sa place dans l’armoire du salon une fois le rangement achevé …

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>