Coucouche panier !

Gyptis a eu droit à une belle boite pour abriter sa caisse et son coin repas mais Guérande n’est pas en reste, puisque je lui ai bricolé un petit matelas pour son panier – et que j’ai organisé le stockage de ses croquettes.

D’abord la couche de la demoiselle. Un panier en plastique acheté dans une animalerie pour une quinzaine d’euros, dans lequel on avait jeté un rembourrage de coussin et la serviette de toilette que j’avais utilisée lors de son premier voyage en voiture. (Les bouteilles en plastique sont ses jouets préférés. Une fois le bouchon et son éventuelle rondelle en plastique laissée par le dévissage retirés, elle les mâchouille sans se lasser).

J’ai donc décidé de lui coudre un fond de panier un peu plus haut de gamme, avec un matelas à la forme du panier et une sorte de housse amovible que je puisse laver.

Pour le matelas, j’ai utilisé un drap en jersey mis au rebut (j’aime bien les draps housses en jersey mais ils perdent leur forme rapidement). J’ai tracé un patron sur du papier journal en posant le panier dessus et en marquant au crayon le pourtour de la base directement sur le papier. J’ai rajouté tout autour 1 cm pour accorder au matelas un peu plus de volume puis j’ai découpé mon patron.

J’ai ensuite reporté le patron sur le tissu (un vieux drap en jersey pour mémoire) puis j’ai coupé en laissant encore 1,5 cm tout autour. Autant dire tout de suite que ça n’était pas assez, 5 cm (au lieu de 2,5 cm) auraient été plus appropriés pour que le matelas garde du gonflant et cale bien le fond du panier. Rien de rédhibitoire, mais bon. Autant bien faire.

J’ai fait un trait de couture tout autour de ma housse en jersey en laissant une dizaine de centimètres en attente pour pourvoir insérer le rembourrage. J’ai utilisé le coussin que Guérande avait attaqué et laissé pour mort il y a quelques semaines. C’est un coussin à recouvrir de chez Ikea, qui coûte dans les 3 ou 4 euros.

Pour la housse, j’ai choisi un morceau de toile à matelas récupérée. J’ai découpé un morceau de la taille de mon patron puis deux moitiés en ménageant de larges rabats pour pouvoir envelopper le matelas sans bouton ni fermeture éclair.

La classe, c’est quand on arrive à aligner les rayures sans avoir rien fait pour. Heu … c’est un gros coup de bol plutôt. Ou un heureux accident, comme on dit.

Voilà le matelas en situation. La forme est bien mais le matelas aurait pu être un peu plus long et large pour mieux se caler au fond du panier. De toute façon, j’ai remis la serviette de toilette donc les petits espaces ne se voient pas.

Et ça n’a pas l’air de déranger la principale intéressée.

Pendant que j’y étais, j’ai organisé le rangement des croquettes en recyclant une poubelle achetée chez Ikea pour le gîte mais qui s’était révélée un peu cabossée au déballage. Pas de gaspillage ! Un sac en plastique pour garder les croquettes au sec et on a un C.O.N.C. (centre opérationnel de nourriture canine) pratique et discret dans la cuisine.

Et puisqu’on ne peut décemment pas finir un post sur une poubelle, Guérande vous fait les yeux doux. Elle est vraiment sympa, aime les câlins et les bisous, elle n’aime pas se promener, surtout sous la pluie et aboie très peu, sauf quand elle voit des loups, des moutons ou des rapaces à la télé ! Et elle n’a rien attaqué depuis le coussin.

C’est qu’elle doit être bien.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>