Chaux devant !

Les maçons ont fini leur intervention sur le chantier du gîte : ils ont creusé des tranchées et installé une nouvelle fosse septique (deux de 4000 litres, en fait) et un filtre à sable de plus de 50 m2 pour l’épandage – je vous en épargnerai la description, j’ai posté quelques photos ici et .

Ils ont aussi ravalé la façade du gîte, et ça, c’est autrement plus photogénique ! Voilà comment on avait laissé la façade avant l’arrivée des pelleteuses (c’est la photo d’accueil du site internet du Clos Lafayette). Mi-crépie, mi-décroûtée, avec un peu de béton.

Les maçons ont donc commencé par entièrement décroûter la surface puis ils ont passé un puissant coup de tuyau d’arrosage pour nettoyer entre les pierres. Ils ont ensuite appliqué une première couche de bâtichaux assez grossière sur toutes les parties en pierres apparentes. Il fallait attendre que ça sèche, mais ça séchait pas vite. Déluge.

On avait le choix de recouvrir ou pas d’enduit les pierres qui constituent le cadre de l’ancienne porte de la grange, et on a choisi de les recouvrir : c’était plus pratique pour assurer une étanchéité parfaite tout autour de la grande baie vitrée et puis ça évitait d’avoir à créer de fausses pierres au-dessus de la porte fenêtre de la chambre.

Sous la deuxième couche de bâtichaux, les maçons ont collé une sorte de tulle en plastique sur les pierres de taille pour que l’enduit adhère plus facilement. Cette deuxième couche a été lissée plus précisément, mais est toujours d’une couleur assez grisâtre.

Ambiance Dexter à l’intérieur de la cuisine …

La couche de finition est la même que celle qui jointoye le mur en pierres sèches de la grande pièce : une mixture de sable de la Dore (une rivière du Puy-de-Dôme) et de chaux appliquée et lissée à la taloche. La couleur est plus beige que la sous-couche.

Pendant ce temps-là, une autre équipe faisait l’enduit chanvre sur le pourtour de la baie vitrée à l’intérieur. C’est un enduit chaux qui est amendé de chanvre en vrac pour faire un isolant très efficace, et pratique sur des petits murs comme ça. A vrai dire, il manque une couche de finition de 5 mm (toujours sable-chaux, comme le mur adjacent et la façade), ça sera donc moins jaune et complètement assorti au reste.

Et voilà la façade terminée et à peu près sèche. Le rendu est très sympa et intemporel, ni trop moderne ni trop rustique, avec ses détails de brique, d’alu anthracite et de galva.

 

Ce qu’il reste à faire devant le gîte :

- fixer les luminaires sur la façade ;

- créer une terrasse et l’aménager ;

- végétaliser les abords ;

- nettoyer les huisseries.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>