Manger sans gluten

J’ai commencé à retirer le gluten de mon alimentation cet été, petit à petit, d’abord en faisant attention mais sans me prendre la tête puis en renforçant le contrôle jusqu’à évacuer de mon régime tous les aliments contenant du gluten.

Pour faire simple, le gluten est un mélange de protéines contenu dans la plupart des céréales (80% pour le blé, par exemple). Il est responsable de l’élasticité et de la masticabilité des produits à base de céréales cuits au four.

Pour éliminer le gluten, il faut donc arrêter de manger du pain, des pâtes et plus généralement tout ce qui contient du blé/orge/seigle/avoine ainsi que leurs dérivés.

J’ai choisi de me lancer dans ce régime après qu’un de mes proches a dû commencer à supprimer le gluten de son alimentation en raison d’une intolérance avérée. En me renseignant sur sa situation, je me suis aperçue que le fait de retirer le gluten de mon alimentation pourrait m’aider à juguler certains effets des affections fibromyalgiques et lupiques dont je souffre depuis quelques années. Après 4 à 6 semaines de ce régime, certaines lésions dermatologiques ont en effet complètement disparu et, dans une moindre mesure, les douleurs diffuses (myalgies) et la fatigue chronique.

Quand on supprime le gluten de son alimentation, il reste quand même plein de trucs à manger ! Le riz, le maïs, le sarrasin, le millet, le quinoa pour les céréales, tous les fruits et légumes, les légumineuses, la viande, le poisson et les oeufs, ainsi que les laitages (même si souvent, l’intolérance au gluten s’accompagne d’une intolérance au lactose).

Les préparations alimentaires industrielles sont à éviter le plus souvent, car le gluten étant créateur de liant, il est souvent ajouté dans les préparations comme les sauces, les plats tout faits, les pâtisseries, bonbons et autre chocolat.

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, les marques de distributeur se sont lancées dans des lignes de produits sans gluten (ici, Carrefour, mais j’ai déjà acheté des choses chez Auchan et, bien sûr, dans les magasins bio et/ou diététiques).

J’ai acheté une machine à pain et je fais mon propre pain (je partage si quelqu’un veut goûter !). J’ai trouvé une préparation très bonne (Monfournil, chez Carrefour) et je cherche des recettes sur Internet et dans les quelques livres que j’ai achetés pour l’occasion.

Pour remplacer la traditionnelle farine de blé, il existe de nombreuses solutions de remplacement, parmi lesquelles maïs, riz, châtaigne, pois chiche ainsi que les fécules (type Maïzena). Pour les soirées crêpes, par exemple, la farine de sarrasin fait de délicieuses galettes, alors que les mélanges de farines sans gluten ne sont pas top pour faire la pâte (on dirait du flan liquide et ça ne cuit pas, je sais, j’ai essayé …)

Et pour les fans de la grignote, les chips ne contiennent pas de gluten, ni les galettes de riz (celles qui ressemblent à du polystyrène), ni les Curly !

Je débute, j’ai encore un milliard de choses à découvrir pour mettre au point ce régime sans me prendre la tête (ni celle de mon entourage). Je partagerai donc sur le blog quelques recettes sans gluten (notamment pour la machine à pain), en faisant attention à ne pas prendre l’enduit de lissage pour de la farine de riz …

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !