Ça marche pour l’escalier

Je ne peux pas attendre une minute de plus : il faut que je vous montre l’escalier que les menuisiers ont installé aujourd’hui dans le gîte. Un escalier sur mesure en pin massif qui a été fabriqué en atelier et transporté sur le chantier en trois morceaux dans un camion.

Avant de faire des découpes ou des trous définitifs, les artisans ont présenté les différents morceaux à leur place et il a bien fallu se rendre à l’évidence : les murs n’étaient pas franchement droits. Il allait falloir ruser pour insérer l’escalier dans son emplacement.

Ils ont commencé par poser le morceau du bas, le plus grand, en le maintenant avec des cales et un étai (posé à l’horizontale entre la marche inférieure et le bas du mur en face).

Ils ont ensuite démonté les éléments de l’angle et du morceau du haut pour ajuster les marches afin de compenser les légers décalages dus aux murs pas très droits. On voit bien les rainures qui accueilleront marches et contre-marches.

Dans le même temps, les menuisiers ont installé le garde-corps sur la mezzanine. Il est simple et sobre et assorti à la rambarde de l’escalier. Au départ, le menuisier avait prévu quelque chose de plus moderne, avec des tubes en inox, mais je lui ai fait changer pour un look plus « campagne chic » qui correspond à la déco que je souhaite pour le gîte.

Les finitions sont très soignées, avec des caches en bois massif tout autour de la mezzanine (pour cacher l’épaisseur du parquet) et pour boucher les orifices des vis.

Il leur reste deux-trois bricoles à faire, et notamment poser un cache en MDF sous le bois pour masquer la tranche du parquet et les lambourdes.

Il faut que je peigne ce petit coin (après l’intervention du plaquiste pour boucher le trou qui reste sur la droite). J’utiliserai la même peinture ivoire qu’ailleurs.

Et voilà la bête dans toute sa splendeur.

Il y a encore des protections en carton sur les marches pour amortir le passage des forçats du bricolage (c’est-à-dire moi, à partir de demain) jusqu’à ce que je vernisse le parquet en haut et l’escalier dans la foulée.

Plein les mirettes.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>