hebdorama #60

LUNDI 23.DECEMBRE.2013 – Ce coin du tapis est très prisé vers 11 heures du matin, quand le soleil laisse un rectangle de lumière à la disposition des animaux de compagnie.

 

MARDI 24.DECEMBRE.2013 – Un matin d’hiver dans les Combrailles.

 

MERCREDI 25.DECEMBRE.2013 – On voulait changer le micro-ondes. Celui-là nous attendait sous le sapin, chez les parents de Martial. Merci Brigitte et Jean-Marc !

 

 JEUDI 26.DECEMBRE.2013 – Martial a vu ce rapace dans le tilleul derrière la maison.

 

VENDREDI 27.DECEMBRE.2013 – Tentative de rangement de mes objets déco dans la vitrine de la cuisine. C’est pas encore ça, mais il y a du progrès.

 

SAMEDI 28.DECEMBRE.2013 – On m’avait dit que Guérande n’aimait pas les enfants. OK.

 

DIMANCHE 29.DECEMBRE.2013 – Confection d’un gâteau aux noix avec Adam.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 


Et si on passait au salon ?

Le rez-de-chaussée du gîte est enfin terminé et avec ça, je peux considérer que les travaux sont finis dans la grande grange ! Il reste bien deux-trois bricoles à peaufiner mais rien qui empêche la bonne marche de l’établissement.

Le dernier gros chantier était l’installation du poêle, la suite n’était que décoration, rangement et ménage, sans compter le raccrochage du meuble haut de la hotte, dont l’une des chevilles s’était cassée à l’intérieur de la cloison et que j’ai donc remplacée avec du matériel plus solide (j’ai changé les deux côtés du coup).

La cuisine terminée est très fonctionnelle, avec une cuisinière au gaz, un hotte, un lave-vaisselle, un four à micro-ondes, un frigo-congélateur et tout le matériel nécessaire caché dans les placards et le buffet. Elle a été mon plus gros chantier personnel dans le gîte, et je l’ai raconté en 4 étapes : les meubles, le plan de travail, le carrelage et les finitions.

En face de la cuisine, il y a le coin salle à manger, avec une table, des chaises, un buffet (qui contient toute la vaisselle) et un grand placard sous l’escalier (où j’ai caché derrière des rideaux l’aspirateur, le seau espagnol et les balais).

Il n’y a que deux chaises (car j’ai pris les photos en attendant mes clients de Noël, un couple en visite chez des voisins pour les fêtes) mais je peux mettre jusqu’à 6 chaises autour de la table. Les 4 autres sont identiques entre elles mais différentes de ces deux-là.

En face de la zone cuisine/salle à manger (située sous la mezzanine, donc avec un plafond relativement bas), le salon dispose d’une belle hauteur sous plafond, et quel plafond ! C’est l’une des pièces majeures de ce gîte et je reçois beaucoup de compliments à son sujet. J’en donne tout le crédit à l’architecte qui a su me convaincre de faire ce plafond courbe en bois.

Le meuble de télé va recevoir une télé et un lecteur DVD. Cela dit, les hôtes seront tout-à-fait libres de demander à ce qu’elle soit retirée pour passer des vacances déconnectées. En déco, j’ai mis une lampe récupérée chez belle-maman (j’ai bombé le pied en noir satiné) et un cadre rappelant les couleurs du canapé (rouge-brun et or) avec une photo en noir et blanc achetée 1 euro à Ikea en soldes. Pour les fêtes de fin d’année, j’ai rajouté un petit sapin de table (acheté 5 euros chez Hema) décoré lui aussi dans les tons or.

Et c’est là que l’on retrouve la fameuse table basse bricolée par mes soins. Je pourrais ne pas la laisser là car je trouve que sa manipulation n’est pas très facile et je verrais bien du coup quelque chose de plus pratique, pourquoi pas sur roulettes, et plus bas.

Le canapé est grand et confortable et j’ai pu facilement passer l’aspirateur dessus pour venir à bout de la poussière qui s’était accumulée depuis les quelques mois qu’il était là. Il y a néanmoins suffisamment de place pour circuler dans la pièce, surtout que le rez-de-chaussée est accessible aux personnes à mobilité réduite.

La pièce donne d’ailleurs directement dans la chambre verte (la Chambre Adèle) par la porte qui est à droite du réfrigérateur. Cette chambre et sa salle d’eau sont également accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Sur la table, un chemin de table que j’ai cousu avec la chute de tissu récupérée après avoir découpé le rideau que j’ai accroché sous l’escalier.

Et quelques clémentines, parce que c’est Noël.

Et maintenant, une série de photos avant-après pour se régaler les yeux et mesurer le chemin parcouru. C’est assez spectaculaire mais aussi très réconfortant !

Assez bluffant aussi, le rendu du projet cuisine sur le logiciel Ikea confronté avec la réalité :

De l’autre côté, vers l’escalier :

Et en fait, on vient de là :

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !

hebdorama #59

LUNDI 16.DECEMBRE.2013 – Le catalogue printemps-été de La Redoute dans la boite aux lettres à la mi-décembre, est-ce bien raisonnable …

 

MARDI 17.DECEMBRE.2013 – J’ai publié ma liste de Noël mais je n’ai pas osé mettre celui-là. Pourtant, je suis sûre que Martial aurait adoré avoir ça sur le canapé.

 

MERCREDI 18.DECEMBRE.2013 – Vue de loin des granges au soleil hivernal.

 

JEUDI 19.DECEMBRE.2013 – Ça a l’air confortable, ce rebord de panière.

 

VENDREDI 20.DECEMBRE.2013 - Le perçage de trou le plus long de l’histoire … au moins 10 minutes ! Tout ça pour accrocher la pendule dans la cuisine du gîte.

 

SAMEDI 21.DECEMBRE.2013 – ASM-Biarritz au Parc des Sports Marcel-Michelin, avec Stéphanie, Cécile et Jules. Une victoire et une bonne soirée en excellente compagnie.

 

DIMANCHE 22.DECEMBRE.2013 – Un caddie de plus de 30 articles et au final, une note de 100 euros tout pile ! C’est le genre de truc qui me fait bien marrer.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 


Petit papa Noël …

Voilà que ça recommence … une liste de cadeaux de Noël. Comme il n’y a pas de mal à rêver tout éveillée, j’ai réuni quelques objets que je verrais bien trouver sous le sapin. Et il serait temps, on est à moins d’une semaine du réveillon.

1. Une bouilloire électrique pour pouvoir faire du thé à toute heure du jour et de la nuit. Il y a aussi des modèles qui chauffent sur la plaque mais je ne sais pas si c’est compatible avec une plaque à induction. Toujours est-il qu’une telle bouilloire serait bien utilisée dans cette maison où je bois deux à trois boissons chaudes par jour (et pas de café).

2. Un conférencier, pour garder mes papiers avec style. Cet accessoire de maroquinerie permet de ranger stylos, calculatrice, bloc-note, cartes de visite à portée de main et même de garder quelques dossiers sous le coude. En plus, celui-là s’appelle Lafayette, alors …

3. Un luminaire design qui aurait toute sa place dans la déco de la véranda. J’ai envie d’y organiser un coin salle à manger et ce type de luminaire serait parfait pour l’éclairer. Il en existe de plusieurs couleurs mais ma préférence va à la finition en inox, et le piètement en marbre assure une stabilité parfaite.

4. Un vélo électrique, pour aller et venir sans me faire mal aux mollets. Il faut savoir que les Combrailles sont assez vallonnées et qu’il faut avoir un sacré coup de pédale pour affronter le relief ici. J’aimerais pouvoir faire un peu de route mais sans passer directement à la catégorie « cyclotouriste » confirmé.

5. Des coussins en fourrure recyclée, pour décorer mon canapé et se prélasser en toute décontraction. Pour continuer dans l’aménagement de la maison, pourquoi pas un coussin bouledogue : Guérande aurait du coup – un peu – l’impression de pouvoir aller sur le canapé. Enfin, un coussin aux dessins géométriques et aux couleurs tendances dynamiserait le tout et offrirait une déco pointue au canapé du salon.

6. Une radio rétro, que je me vois bien poser dans la cuisine, sur le plan de travail ou près de la table à manger. J’adore le look vintage et les coloris pop des modèles qui sortent en ce moment. Il existe aussi des radio-réveils de ce type, ça peut aussi être une option.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !