Voyage en blogosphère

Ce 31 août marque la journée mondiale du blog. Il y a bien la journée mondiale sans pantalon (13 janvier) ou bien celle des toilettes (19 novembre), alors pourquoi pas la journée mondiale du blog ?

J’en profite donc pour faire un petit tour de mes récents coups de coeurs parmi les blogs que je lis régulièrement (beaucoup sont en anglais, mais les photos n’ont pas besoin de traduction !), histoire de s’en mettre plein les mirettes pour pas cher. Et ça me laisse du temps pour finir les 94 projets en cours dans le gîte …

La palme de la semaine va à Daniel, du blog Manhattan Nest, qui a révélé cette semaine la transformation spectaculaire de sa cuisine. J’en reste baba … il a mis moins de deux mois pour faire tous ces travaux, alors que chez moi, la cuisine est en souffrance depuis, ooooh, quoi … 18 mois ?! Daniel, help …

J’aime beaucoup ce blog et surtout le style d’écriture de son auteur, bien moins policé que ce à quoi la blogosphère américaine nous a habitués. Et le fait que Daniel ait du goût pour la déco, de l’imagination et de la créativité pour le bricolage ne gâche rien !

Le coup de pinceau de la semaine va à Dana, qui mène la rénovation de sa maison avec beaucoup de talent et un goût très sûr. Elle partage ses aventures dans le blog House*Tweaking. Cette semaine, elle a finalement sauté le pas et elle a peint les briques un peu datée de sa cheminée. Quelle bonne idée !

Ce que j’aime dans ce blog, c’est le style déco de son auteur (intemporel+industriel+cozy) et l’ardeur qu’elle met à DIY de nombreux éléments dans sa déco. Elle poste aussi quelques articles plus personnels sur la vie quotidienne, toujours écrits avec sensibilité.

Le jeu de la semaine est présenté par Charlotte, du blog Baltik . Elle nous propose un jeu d’extérieur facile à réaliser : le jeu des vikings. Sorte de bowling/croquet/quilles qui vient du froid ! Et toujours avec des graphismes et des couleurs tendances (blanc/turquoise/orange/rouge) qui ne sont pas mièvres pour un jeu d’enfants.

J’apprécie beaucoup les réalisations de Charlotte et la qualité des photos qu’elle propose dans son blog. Il a été finaliste du récent concours Marie Claire déco auquel j’ai participé.

La promesse de la semaine va à Nicole, du blog Making It Lovely, qui vient d’emménager dans une maison de 300 m2 à Chicago avec toute sa famille. En 4 articles (ici le premier, les liens pour les articles suivants sont ensuite en bas de chaque post), elle a présenté les 3 niveaux de sa nouvelle demeure, autant de pièces à fort potentiel de décoration. J’ai hâte de voir ce qu’elle fait de toutes ces pièces – et de tout ce bois !

Ce que j’aime dans ce blog, ce sont les nombreuses idées de déco, mais aussi mode et vie quotidienne, qui fourmillent au fil des pages. Nicole a un goût très sûr et totalement personnel (son précédent salon était entièrement peint en rose) qui changent un peu du copié-collé que l’on trouve parfois dans la blogosphère brico/déco.

Le coup de génie de la semaine va à Jess, du blog East Coast Creative, pour s’être penchée sur le cas de sa terrasse en bois, qui avait bien besoin d’un petit coup de nettoyeur haute pression. D’accord, on voit bien la différence …

Ce blog est écrit à 4 mains par un duo de copines qui s’en donne à coeur joie dans la déco et tout ce qui est DIY. En plus, elles présentent une émission de télé qui me font – un peu – regretter mon ancienne vie dans la petite lucarne.

L’étoile de la semaine va à John et Sherry, le couple vedette du blog Young House Love, et à la superbe lanterne qu’ils viennent d’installer dans leur entrée.

Je suis ce blog depuis deux ans maintenant et je suis accro ! Il faut dire que ces deux-là sont bloggeurs professionnels, ils publient une à deux fois par jour (lundi-vendredi), ont écrit un livre et ils viennent juste d’emménager dans une nouvelle maison, ce qui veut bien-sûr dire qu’ils vont devoir tout recommencer à zéro pour de nouvelles aventures !

La bougie de la semaine va à Chezerbey, qui fête ses 4 ans ! Du coup, Lauren a posté de nouvelles photos de son intérieur (et elle reste honnête : elle a profité que sa maison était propre et bien rangée pour prendre ses clichés – à méditer …)

J’apprécie vraiment ce blog car ses auteurs sont un couple d’architecte de Seattle, et que tout est donc plus « pro ». En plus, leur style déco est très personnel, plus moderne que mon propre goût mais tellement bien maîtrisé que ça se regarde sans fin.

L’idée de la semaine va à Emily, du blog Emily Henderson, qui va bientôt quitter sa maison et qui a souhaité en garder un petit souvenir … Elle a fait dessiner sa maison, qu’elle trouve bof de l’extérieur, mais qui devient toute mignonne griffonnée comme ça, avec ses deux coups d’aquarelle. Sympa à faire pour ceux qui savent dessiner, c’est un super cadeau pour une pendaison de crémaillère (l’ancienne maison+la nouvelle !)

Je kiffe le blog d’Emily, qui est à l’opposé de ceux qui sont plus haut : elle habite à Los Angeles, elle est décoratrice professionnelle, a une émission de TV sur une chaîne nationale, et elle est complètement foldingue ! Son style est beaucoup plus « bling bling bobo chic LA » que ce que je pourrais supporter au quotidien mais il faut reconnaître qu’elle a une tonne de bonnes idées, et qu’une fois adaptée à Pouzol, ça le ferait …

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !

Patère mais presque

Avant la visite de mon correspondant Clévacances, la liste des choses à faire dans le gîte s’était raccourcie (je m’étais quand même préparée à sa venue !) mais elle s’est rallongée une fois qu’il est parti, car il m’a recommandé deux-trois choses pour améliorer la qualité de l’accueil et le confort des hôtes.

Une de ces choses était l’installation de patères dans les salles de bain. Pour celle du bas, j’ai décidé de bricoler quelque chose qui reprendrait les couleurs et les matières présentes au rez-de-chaussée : le bois, une teinte foncée et du métal chromé.

J’ai donc pris deux morceaux de tasseau dans l’emballage du lave-vaisselle du gîte et j’ai acheté chez Casa des crochets au design sympa (environ 1 € pièce, grosse démarque car le magasin de Clermont liquide avant fermeture). J’aime bien ce bois car il y a une sorte de tampon pyrogravé sur la surface qui lui donne un aspect légèrement industriel.

Dans un premier temps, j’ai collé les deux morceaux de bois (colle type « sans clou ni vis » pour charges lourdes) puis j’ai mis deux serre-joints en prenant soin de ne pas aligner les deux segments mais en les décalant aux extrémités.

Une fois la colle bien sèche, j’ai découpé les coulures avec un cutter puis j’ai poncé la surface, les côtés et les arêtes avec ma ponceuse sans fil jusqu’à ce que le bois soit bien lisse et la « couture » quasiment invisible.

Ensuite, j’ai passé deux couches de vernis couleur châtaignier, le même que dans la salle de bain et la chambre adjacente (et que dans la cuisine, d’ailleurs).

Une fois que le vernis a été bien sec, j’ai positionné les crochets : un au milieu, deux à 10 cm du bord. J’ai marqué l’emplacement des trous avec un crayon puis j’ai pré-percé avec une mèche à bois de 3 pour me faciliter la tâche au moment de mettre les vis.

Deux trous avec une mèche de 4 pour pouvoir mettre deux grosses vis dans la porte, un niveau à bulle pour fixer la patère avec tout l’aplomb qu’elle mérite …

… et voilà ! Une patère sympa, assortie au style et aux matériaux des pièces qui l’entourent, et fabriquée pour la modique somme de 3 euros (plus un peu de jus de cerveau et quelques gouttes d’huile de coude).

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 

 

hebdorama #42

LUNDI 19.AOÛT.2013 – Visite de labellisation de mon correspondant Clévacances. J’ai eu la plaque, il faudra que j’attende pour le verdict.

 

MARDI 20.AOÛT.2013 – Coup de booster pour les finitions dans le gîte. J’ai mis un cordon de mastic dans les interstices de la poutre de la chambre et la salle de bain du bas.

 

MERCREDI 21.AOÛT.2013 – Première tentative de montage de mur. C’est OK.

 

JEUDI 22.AOÛT.2013 – Je n’ai jamais vu une peinture qui ressemble autant à du chocolat fondu. Je rassure la population, je ne l’ai pas goûtée avec une petite cuillère.

 

VENDREDI 23.AOÛT.2013 – Construction d’une patère pour la salle de bain du bas.

 

SAMEDI 24.AOÛT.2013 – Je suis labellisée ! 3 clés pour le gîte et 3 clés pour les chambres en configuration chambres d’hôtes. C’est la liste des choses qui restent à faire …

 

DIMANCHE 25.AOÛT.2013 – Retour dans le monde du tricot, à l’occasion d’un week-end chez mes beaux-parents. C’est un bonnet pour Maiwen, la dernière-née de la famille.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 


Un p’tit mur en pierres sèches

La visite de mon correspondant Clévacances lundi m’a laissée avec une liste assez imposante de choses à fignoler, bidouiller, arranger, compléter, etc. dans le gîte. Une des premières choses qu’il m’a dites était de bien marquer les limites de la terrasse.

C’est vrai que c’est pas joli-joli. La végétation y est un peu sauvage, le talus peu marqué et la terre ruisselle quand la pluie est un peu forte.

J’avais dans l’idée de construire un petit mur en pierres sèches et c’était donc le moment idéal pour le faire. J’ai commencé par creuser une tranchée d’une trentaine de centimètres de large et d’une vingtaine de centimètres de profondeur.

Quelques heures de labeur plus tard (ce qui explique l’éclairage différent entre les deux photos), j’avais une belle tranchée, prête pour accueillir les pierres amassées au pied de l’érable par les maçons lors du décaissage du gîte (il y a 18 mois).

J’ai ensuite procédé un peu à tâtons, en essayant les pierres, en les calant avec de plus petits cailloux et en essayant que ça reste bien droit. Dans un monde idéal, j’aurais dû planter deux piquets et tendre un fil entre les deux pour avoir un repère fiable pour la direction la rectitude et la longueur. J’ai plutôt fait au pifomètre.

Une fois que le muret a eu une hauteur acceptable, j’ai bourré tous les interstices avec de petits cailloux puis avec de la terre en ratissant longuement avec un râteau.

La partie « maçonnerie artisanale » est donc terminée, il faut maintenant mettre en oeuvre la partie « paysagisme amateur » pour donner à ce coin un aspect acceptable.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !