hebdorama #34

LUNDI 24.JUIN.2013 – C’est la fête, je me suis acheté un chasse-clou. En plus, c’est bien pratique pour enfoncer les clous. Un peu de pâte à bois et pfiiit ! plus de clou …

 

MARDI 25.JUIN.2013 – Ça commence à ressembler à quelque chose quand on met les plaques de finition des interrupteurs.

 

MERCREDI 26.JUIN.2013 – Déménagement du meuble de la salle de bain du haut du gîte avant peinture et installation. Le plan sera carrelé une fois que le meuble aura été fixé.

 

JEUDI 27.JUIN.2013 - Il y a du boulot dans la roseraie. J’y ai passé la journée et c’est loin d’être terminé : il faut dire qu’elle a passé 15 mois sous le tronc coupé d’un saule.

 

VENDREDI 28.JUIN.2013 – Première couche de vitrificateur sur l’escalier du gîte.

 

SAMEDI 29.JUIN.2013 - Au sol, les branches coupées à la base du seringat. Au-dessus, un seringat rafraîchi et rééquilibré de la frondaison.

 

DIMANCHE 30.JUIN.2013 – Le plaisir d’inviter des amis à un barbecue, c’est aussi de recevoir de jolis bouquets de fleurs. Merci Stéphanie !

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 


Un bon plan

Si les plombiers fournissent les lavabos et les mitigeurs pour le gîte, je dois me charger de la fourniture (achat ou fabrication) des meubles des salles de bain. Contrainte de taille : la salle de bain du bas étant accessible aux personnes en fauteuil roulant, il faut que le lavabo soit posé sur un élément laissant 70 cm de passage en-dessous et dont le dessus ne doit pas dépasser 80 cm de haut.

J’ai imaginé un élément assez simple pour s’intégrer harmonieusement dans la salle de bain, où, il faut bien le dire, la douche à l’italienne doit rester la vedette. Je me suis empressée de le griffonner sur un bloc notes.

Je n’avais pas envie de dépenser des fortunes, j’ai donc bricolé un plan vasque en recyclant un élément de l’ancienne salle de bain du haut de la maison (les petits tiroirs en bas à gauche) pour servir d’appui à droite. Je me suis bien évidemment assurée que sa taille était compatible avec les contraintes de hauteur du plan de toilette.

J’ai dépioté le caisson avec ses 4 petits tiroirs et j’ai acheté des pieds en acier chromé (à 5 euros pièce chez Chèze à Ebreuil). Je les ai fixés avec des vis assez courtes pour ne pas gêner l’ouverture et la fermeture du tiroir inférieur.

Pour le plan en lui-même, j’ai utilisé de l’agglo marine (traité hydrofuge) en double épaisseur, que j’ai découpé selon une courbe dessinée en fonction de la forme du lavabo (je me suis aidée du gabarit du lavabo fourni dans l’emballage et de carton pour reproduire la même forme d’un côté et de l’autre de la courbe). J’ai ensuite reporté au crayon le périmètre de l’ouverture du lavabo pour le découper à la scie sauteuse.

J’ai fait ça deux fois pour avoir deux planches identiques à la forme de mon plan.

J’ai ensuite fixé au mur des tasseaux au moyen de vis spéciales pour murs en briques creuses. Je me suis assurée que tout était de niveau avant de serrer à fond. Mes deux plans en agglo marine sont ensuite venus prendre le tasseau en sandwich , puis je les ai fixés avec de longues vis à bois (60 mm de long).

J’ai ensuite fixé mon pied avec deux vis (entre le haut du caisson et le dessous du plan par l’intérieur de ce même caisson). J’avais au préalable fixé de petits morceaux de tasseau sur tout le pourtour du plan pour « boucher » l’espace entre les deux planches.

Dernière étape préparatoire : un cordon de mastic entre le plan et le mur.

Place alors à la finition : un béton ciré bricolé par mes soins, avec du mortier fin et de l’enduit de finition tiré sans être parfaitement lissé, pour un effet de matière présent sans être une entrave à la future étanchéité du lavabo.

Après un bon coup de ponçage, j’ai mis une sous-couche spéciale fonds poreux et deux couches de peinture glycéro coloris blanc cassé.

La tablette a été vernie entre temps

Et hop ! En avant-première, la faïence posée ce matin par le carreleur.

Ce qu’il me reste à faire dans la salle de bain du bas :

- peindre les murs ;

- peindre le « pied » du plan vasque ;

- 3e couche de blanc sur les boiseries ;

- aménager le placard de la buanderie ;

- installer la machine à laver ;

- installer la barre pour les toilettes accessibles aux handicapés ;

- décorer.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 


Avec ça, on est vernis !

Après la pose du parquet et de l’escalier, il fallait que je me dépêche de vitrifier le tout pour protéger les surfaces en bois brut des salissures. Je me suis donc munie d’eau en bouteille et de chiffons en microfibres et j’ai frotté, frotté, frotté … Par exemple, il fallait faire disparaître toutes les traces noires, comme celles que l’on voit sur la photo ci-dessous.

C’était bien plus fatiguant que le vernissage lui-même, car plus vorace en huile de coude. Une fois toutes les surfaces nettoyées, j’ai passé une sous-couche spéciale pour la vitrification, au pinceau large (dit spalter) et au rouleau. Le produit utilisé (Inventiv, marque de distributeur de Mr Bricolage) est en base aqueuse et ne sent rien du tout. C’est bien appréciable quand on doit travailler des heures le nez sur son ouvrage.

Vous pouvez voir que je travaillais en chaussettes car le temps était à la pluie et je préférais donc laisser mes baskets au pied de l’escalier pour ne pas tout salir.

Après la sous-couche, j’ai appliqué deux couches de vitrificateur (toujours de la marque de distributeur de Mr Bricolage, toujours inodore), couleur chêne moyen finition cirée. Ça donne un rendu satiné et assez velouté, avec une couleur qui repique bien les tons intermédiaires du bois. Au moment de l’achat, les échantillons présentés dans le rayon du magasin m’ont bien aidée à faire mon choix (le vernis incolore ne révélait pas assez la chaleur du bois).

Et voilà le résultat pièce par pièce, en partant de la mezzanine et en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre. Comme dirait moi-même, tout ce qui est fait n’est plus à faire.

Ce qu’il reste à faire au 1er étage avant l’aménagement et la déco :

- vernir la balustrade ;

- vernir l’escalier ;

- installer le meuble lavabo de la salle de bain ;

- peindre les murs d’accent de la salle de bain ;

- nettoyer et protéger les poutres apparentes ;

- sous-coucher et peindre en blanc satiné les portes et leurs encadrements ;

- sous-coucher et peindre le cache de la trappe vers les combles ;

- faire quelques retouches d’ivoire ;

- faire quelques retouches d’anis.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! 


hebdorama #33

LUNDI 17.JUIN.2013 – L’escalier de gîte … je ne m’en lasse pas.

 

MARDI 18.JUIN.2013 – Une bassine d’eau pour trouver le trou, une rustine pour boucher le trou et hop ! Une brouette qui roule pour la modique somme de 2,50€. Pas mieux.

 

MERCREDI 19.JUIN.2013 – Encore un nid trouvé par Martial en coupant des branches d’arbre pour entretenir le jardin. La paille tient avec un couche de terre. Très écolo !

 

JEUDI 20.JUIN.2013 – Ben ouais ! Poncer et vitrifier tout un étage de parquet vaut bien un bol de fraises/chantilly pour le dessert. Double dose de chantilly, même.

 

VENDREDI 21.JUIN.2013 – C’est l’histoire d’une fille qui prend devant sa maison une photo d’un magazine où figure ladite maison dans un article sur ladite fille …

 

SAMEDI 22.JUIN.2013 – J’ai commencé le meuble pour la salle de bain de l’étage du gîte, sur le même modèle que le plan vasque des toilettes du bas de notre maison.

 

DIMANCHE 23.JUIN.2013 – Ce coquelicot a échappé à la tondeuse de Martial mais pas à mon appareil photo. Il n’avait pas encore éclos quand j’ai fait mon article vendredi.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Ils sont validés manuellement mais je consulte la boite très régulièrement. Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau !