Dans le rétro : débarrasser la grande grange

Dans la rubrique « Dans le rétro », je reprends in extenso certains des articles les plus populaires de mon ancien blog. Histoire de s’en (re)mettre plein les mirettes …

 

Pendant les vacances de Pâques 2012, il fallait débarrasser la grande grange en vue de l’arrivée annoncée des maçons pour commencer les travaux de rénovation.

Cette grange de 60 mètres carrés au sol était pleine de bazar : des branchages laissés là à sécher par Martial après une taille sévère de l’érable, un établi, des kilos d’outils rouillés, des petits et des grands meubles, des bidons, etc …

J’ai donc pris mon courage à deux mains et me suis mise à la tâche : tri des outils, remplissage de 3 grands sacs poubelles, évacuation de quelques étagères vers la cave de la maison, de quelques objets insolites vers la véranda, et j’en passe.

Après quelques heures de travail non acharné (ça sert à rien de se blesser, pas vrai ?), j’étais rendue à 40%. Ça c’était dimanche.

Lundi, je me suis reposée, et je suis retournée au boulot mardi, en garant ma voiture devant la porte de la grange pour y entasser les diverses planches et autres boites trouvées sur place afin de les évacuer vers la déchetterie.

Ah ah. C’était sans compter le temps capricieux qui s’est abattu sur les Combrailles en milieu de journée et qui m’a OBLIGEE à me retrancher dans ma chambre, parce que bon, j’aime pas trop le vent quand il souffle en tempête. #bonnecachettesouslacouette.

Bref. Mercredi, de petites mains habiles sont passées dans mon dos et ont laissé ça :

et ça :

et puis encore ça :

Car à l’extérieur de la grange, à quelques mètres à peine de cet espace désormais débarrassé de son fatras, l’ambiance était plutôt à ça :

OUI ! Les travaux ont commencé ce matin !

Une équipe de 6 maçons, armés de tous les outils disponibles sur le marché, bien décidés à faire un sort à cette grange pour lui donner une base solide sur laquelle travailler : percer les ouvertures, faire la dalle (avec toute la tuyauterie nécessaire), creuser et installer tous les réseaux, préparer le mur en pierre apparente et faire les façades.

Et c’est bien eux qui avaient débarrassé la grange des quelques gros meubles que j’avais laissés en attente faute de pouvoir les bouger toute seule.

Le saule a été tombé en 10 minutes chrono par un pro de la mini-pelleteuse. Du coup, il y a beaucoup plus de lumière, c’est très agréable (et le patron m’a redit que les saules étaient dangereux pour les fondations et les canalisations, donc on a eu encore moins de regret de le voir partir).

Dans un deuxième temps, ces maçons auront la charge d’installer tout le système d’assainissement (nouvelle fosse septique) mais ça sera fait en fin de chantier, pour préserver les canalisations des eaux usées de tout coup de pioche malheureux.

 

 

Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! A bientôt !

 

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !

hebdorama #1

Ce blog se nourrit de nos travaux et bricolages, de mes expériences et de ce que je vois ailleurs dans la blogosphère. Dans hebdorama, je retracerai désormais le dimanche soir ma semaine écoulée en 7 jours et 7 photos, à la manière de Chez Larsson.

 

Lundi 5.11.2012 – J’attaque avec la décolleuse à papier peint dans la cuisine.

 

Mardi 6.11.2012 – La campagne a blanchi avec le givre de la nuit. Premiers frimas.

 

Mercredi 7.11.2012 – Le coin derrière la porte de la cuisine est détapissé.

 

Jeudi 8.11.2012 – Voyage à Castorama. Des munitions pour peindre les murs et le plafond de la cuisine.

 

Vendredi 9.11.2012 – Le plombier a installé des tuyaux dans la grande grange.

 

Samedi 10.11.2012 – Le plaquiste a mis une dernière couche sur le faux-plafond.

 

Dimanche 11.11.2012 – Ma collec’ de magazines de déco. Il y en a autant au grenier.     Faudrait trier.

 

Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! A bientôt !

 

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !

Avec des pieds jusqu’à par terre

Les travaux dans la grande grange ont repris ces derniers jours, avec la construction de la structure qui recevra l’étage (avec un escalier, une mezzanine, deux chambres et une salle de douche, pour 30 mètres carrés environ).

On avait donc laissé l’espace dans cet état (après le coulage de la dalle, la réfection et le rejointoyage du grand mur en pierres apparentes, la construction des seuils de portes et de fenêtres et l’installation des fenêtres) :

… et comme ça :

L’intervention des charpentiers (la même entreprise que celle qui a réparé les ardoises cassées du toit, installé les gouttières et qui mettra les fenêtres de toit) a laissé la grande grange comme ça (structure en Douglas massif) :

Les deux piliers de droite serviront de base au garde-corps de l’escalier. Celui du fond sera caché dans le placard de la salle de bain.

Là, c’est l’espace qui accueillera l’escalier.

La structure recevra au-dessus une couche de dalle à plancher, une couche d’isolation et un parquet massif. Au-dessous, un faux-plafond apportera une touche moderne au décor, avec des luminaires les plus discrets possibles (spots dans la salle de bain et le coin cuisine, plafonnier sympa dans la chambre).

Prochaine étape : un peu de plomberie cette semaine puis l’intervention du plaquiste dans une quinzaine de jours pour le rez-de-chaussée avant que le carreleur ne coule sa dalle mince. Ça a repris un bon rythme de croisière. A suivre, donc !

 

Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! A bientôt !

 

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !

Dans nos rêves

Depuis que le plaquiste a terminé le faux-plafond de la cuisine, le champ est libre pour attaquer la rénovation de cette pièce essentielle de la maison. Ça ne va pas être de la tarte ! Quoique je me languis d’en faire une, parce que ça fait 6 mois qu’on vit sans four.

Dans mon ancien blog, j’avais rêvé toute éveillée de notre future cuisine mais à l’époque, le début du commencement des travaux n’était même pas enclenché.

Maintenant qu’on a tout démoli et que j’ai enlevé le carrelage, on peut réfléchir un peu à la déco de la cuisine. Et notre imagination n’a pas de limites.

La preuve.

1 et 2 – Concernant les travaux de fond, le nouveau carrelage sera assorti à celui qui est déjà présent dans le salon et la véranda. Les murs auront une teinte gris très pâle (dans la même gamme que le gris des meubles, mais beaucoup plus clair) et les plafonds seront blancs. Il y aura quelques touches de noir pour un effet chic, sobre et contemporain.

3 – Pour les meubles, on va jouer la carte du « mix and match ». On peindra en gris nos meubles en chêne (en les redisposant différemment) et on les complètera avec des meubles Ikea (bas foncés et hauts blancs à façades vitrées pour un effet vitrine sympa). Les poignées seront toutes simples, en inox.

4 et 5 – Nous avons déjà les éléments électroménagers (cuisinière induction+four, hotte et lave-vaisselle) et le robinet à douchette flexible. Il nous faudra compléter avec un évier inox à cuve simple mais de grande dimension.

6 – Les plans de travail seront en béton ciré gris assorti aux meubles. On mettra aussi du bois (ce teck massif est magnifique !) pour casser un peu le blanc/gris/inox ambiant.

7 – Cerise sur le gâteau : une suspension simple mais design en verre sphérique, pour mettre au-dessus de l’évier (devant la double-fenêtre du fond de la pièce).

Pour se donner une idée de ce que ça pourrait donner, j’ai bricolé ce plan en 3D sur l’outil de conception de cuisine d’Ikea. Il est imparfait (les plans de travail sont noirs, car je n’ai pas trouvé le gris, il y a des trous entre les meubles) mais on a déjà une bonne base.

Le rectangle gris sur la gauche représente la grande cheminée en pierre de Volvic.

 

Dans la vraie vie, il existe déjà des cuisines qui ressemblent plus ou moins à celle que l’on a imaginée. Ça donne envie, et aussi beaucoup de courage pour la suite.

Meredith Heron Design

decordeprovence.blogpost.fr

 

Et bien, il n’y a plus qu’à se retrousser les manches ! Et il faut commencer par apprêter tous les murs et le plafond (côté poutres) : détapissage, enduit et/ou ponçage puis sous-couche générale. On y verra ensuite plus clair.

 

Pour recevoir une notification dès qu’un nouvel article est publié, rejoignez-nous sur Facebook … et cliquez sur « J’aime » sur la page Carrément marteau ! A bientôt !

 

Si vous appréciez ce blog, n’oubliez pas de voter pour Carrément Marteau au concours « Blog déco 2012″ de Marie Claire Maison ICI.

 

Merci !